Exhibition catalogue First Edition Hardcover 420 pages 23 x 16 cm Texts in French   New       EUR 60 ORDER

Georges Didi-Huberman, Soulèvements, Gallimard, 2016

Si la notion de révolution, de rébellion ou de révolte n'est pas étrangère au vocabulaire de la société contemporaine, leurs objectifs, leurs gestes souffrent eux d'amnésies et d'inerties collectives. Pour cette raison, analyser les formes de représentation des « Soulèvements », depuis les gravures de Goya jusqu'aux installations, peintures, photographies, documents, vidéos et films contemporains, apparaît d'une pertinence sans équivoque dans le contexte social qui est le nôtre en 2016.

Il ne s'agit en aucun cas de construire un récit chronologique ni de passer en revue de manière exhaustive l'histoire des « Soulèvements ». Il existe des milliers de représentations du geste « NON », du cri « ÇA SUFFIT » ou de la banderole « ILS NE PASSERONT PAS ». Les femmes, les hommes et les enfants le savent, les travailleurs, les artistes et les poètes le savent, ceux qui crient, mais aussi ceux qui se taisent, ceux qui pleurent et ceux qui font pleurer. « Soulèvements » est un montage de ces mots, de ces gestes, de ces actions qui défient toute soumission à un pouvoir absolu.

Avec des textes de Nicole Brenez, Judith Butler, Georges Didi-Huberman, Marie-José Mondzain, Antonio Negri, Jacques Rancière et Marta Gili.

Literature New edition Softcover with dust jacket 128 pages 18 x 11 cm Texts in French   New       EUR 32 ORDER

Jean-Jacques Schul, Rose poussière, Gallimard, 2013

De gauche à droite, ainsi que sur une photographie, on reconnaît dans ce livre des morceaux de personnages célèbres mais qui, en fin de compte, ne sont là que pour contribuer à n'en faire qu'un - ou trois milliards - l'homme interchangeable et sans nom, comme dans un photomontage ou un portrait-robot : Mao, Marlene, Oulianov, les Rolling Stones, Ava Gardner, Marlon Brando, Weidman, Stan Laurel.

De pied en cap, cet homme interchangeable et synthétique porte les signes du temps : lunettes fumées, fils électriques, boots, fards, foulards, chants, accessoires détournés ou décalés, et surtout sa mort électronique et industrielle avec son maquillage, sa toilette, sa douceur, sa précision anonyme : rien de tel que des pièces (et des phrases) rapportées pour aussitôt se décomposer au ralenti et en silence. De part en part, ce montage-démontage sur l'impersonnalité tourne autour de ces «éléments étranges qui ne cessent pas d'entraîner la vie humaine vers une région blafarde», zone commune (fosse commune) où n'ont plus cours les valeurs de culture, d'intelligence, de style ni de personne humaine, chaque chose n'étant plus là que pour soi, c'est-à-dire pour rien. De cette zone innommable, il n'est aujourd'hui, pour nous en donner un aperçu, que les déchets et pourritures en tous genres.

Edition originale : 1972.

Criticism/Theory First Edition Soft cover, perfect binding Texts in French   Good condition       EUR 24 out of stock

Henri Michaux, Façons d'endormi, façons d'éveillé, Gallimard, 1969

«Rêves : amas de faits-divers, des petits faits-divers de la personne répétés en vrac en vitesse, faits-divers qui renvoient à d'autres faits de toute date, de faits passés où l'on trouva à redire, par quoi on fut attaqué, troublé. Rêve-réponse qui renvoie la balle. Alors pourquoi vouloir à tout prix interpréter ? Un sage arabe répond : "Un rêve non interprété ressemble à un oiseau qui plane au-dessus de la maison, sans se poser".»

Ce titre fait partie de la collection Inventaire #01, publié par Oraibi en février 2016.

Poetry First Edition Softcover 288 pages Texts in French   Good condition       EUR 15 out of stock

Henri Michaux, Connaissance par les gouffres, Gallimard, 1967

Les drogues nous ennuient avec leur paradis.
Qu'elles nous donnent plutôt un peu de savoir.
Nous ne sommes pas un siècle à paradis.

“Toute drogue modifie vos appuis. L'appui que vous preniez sur vos sens, l'appui que vos sens prenaient sur le monde, l'appui que vous preniez sur votre impression générale d'être. Ils cèdent. Une vaste redistribution de la sensibilité se fait, qui rend tout bizarre, une complexe, continuelle redistribution de la sensibilité. Vous sentez moins ici, et davantage là. Où "ici" ? Où "là" ? Dans des dizaines d'"ici", dans des dizaines de "là", que vous ne connaissiez pas, que vous ne reconnaissez pas. Zones obscures qui étaient claires. Zones légères qui étaient lourdes. Ce n'est plus à vous que vous aboutissez, et la réalité, les objets même, perdant leur masse et leur raideur, cessent d'opposer une résistance sérieuse à l'omniprésente mobilité transformatrice.“

Ce titre fait partie de la collection Inventaire #01, publié par Oraibi en février 2016.

Your cart contains 0 item. Check out here.
Item added to cart.