Autobiography, Bootleg, Literature Bootleg Softcover 128 pages Texts in English   New       EUR 15 ORDER

Guillaume Dustan, In My Room, 2017

In My Room is a high-velocity trawl through the night clubs of Paris. A scandalous success when first published in French in 1996, the book features a narrator whose wants are to fuck, be fucked, listen to house music and visit London. 'Let the Good Times roll' is the motto of this ecstatic celebration of a way of life unaffected by the demands of safe sex and political correctness.

Facsimile of the original edition, published in 1998.

Criticism/Theory, Literature 320 pages 17 x 12 cm Texts in French         EUR 28 ORDER

C.L.R James, Marins, renégats & autres parias, Ypsilon, 2015

L’histoire d’Herman Melville et le monde dans lequel nous vivons

Surnommé « le Platon noir de notre génération », C.L.R. James (1901-1989) a été l’un des principaux représentants de ce que l’on a appelé Black Marxism. En 1952, en plein maccarthysme, C.L.R. James est emprisonné à Ellis Island. C’est là qu’il débute la rédaction de Marins, renégats & autres parias. Son interprétation de Melville prolonge une lecture de Moby Dick qui opposait à la volonté totalitaire du capitaine Achab, le pluralisme démocratique représenté par le narrateur Ismaël. Mais si James reprend l’équation Achab = totalitarisme, il remet en cause sa contrepartie  Ismaël = démocratie…

« En affirmant qu’en 1851 la révolte des masses ouvrières et colonisées était impossible, James révèle à demi-mot qu’un siècle plus tard, en 1952, elle est bel et bien devenue possible. C’est l’unique moyen d’empêcher que le navire de la civilisation moderne sombre définitivement dans la barbarie comme le Pequod a sombré dans l’océan Pacifique. » — Matthieu Renault

« Le voyage du Pequod est le voyage de la civilisation moderne à la recherche de sa destinée. » — C.L.R. James

 

Literature 120 pages 15 x 23 cm Texts in French         EUR 35 ORDER

Djuna Barnes, La Passion, Ypsilon, 2015

Traduction et «Avant-note» de Monique Wittig

suivi de Qu’est-ce qu’un un héros ? d'Étienne Dobenesque

Figures tragiques, tristes, terribles et féroces, les femmes et les hommes sont peints à l’acide chez Djuna Barnes : la nature humaine est restituée telle quelle, aussi inhumaine que la nature. Reprises et réunies par Djuna Barnes sous le titre Spillway, en 1962, les neufs nouvelles qui composent ce livre ont été écrites entre 1923 et 1929. Dernier livre conçu et défendu par son auteur, Djuna Barnes le considère comme l’un des plus achevés avec son célèbre roman Nightwood (Le Bois de la nuit). Ces nouvelles sont caractéristiques de l’art de Djuna Barnes, tant par la justesse du geste et du trait que par une aventure de la langue toute proche de la poésie. Dans une « Avant-note », qui est, en fait, un essai important, Monique Wittig affirme irrévocablement qu’il n’y a pas d’« écriture féminine » et souligne un angle d’approche dont l’effet est comparable à une perception du coin de l’œil.

 

Literature New edition Softcover with dust jacket 128 pages 18 x 11 cm Texts in French   New       EUR 32 ORDER

Jean-Jacques Schul, Rose poussière, Gallimard, 2013

De gauche à droite, ainsi que sur une photographie, on reconnaît dans ce livre des morceaux de personnages célèbres mais qui, en fin de compte, ne sont là que pour contribuer à n'en faire qu'un - ou trois milliards - l'homme interchangeable et sans nom, comme dans un photomontage ou un portrait-robot : Mao, Marlene, Oulianov, les Rolling Stones, Ava Gardner, Marlon Brando, Weidman, Stan Laurel.

De pied en cap, cet homme interchangeable et synthétique porte les signes du temps : lunettes fumées, fils électriques, boots, fards, foulards, chants, accessoires détournés ou décalés, et surtout sa mort électronique et industrielle avec son maquillage, sa toilette, sa douceur, sa précision anonyme : rien de tel que des pièces (et des phrases) rapportées pour aussitôt se décomposer au ralenti et en silence. De part en part, ce montage-démontage sur l'impersonnalité tourne autour de ces «éléments étranges qui ne cessent pas d'entraîner la vie humaine vers une région blafarde», zone commune (fosse commune) où n'ont plus cours les valeurs de culture, d'intelligence, de style ni de personne humaine, chaque chose n'étant plus là que pour soi, c'est-à-dire pour rien. De cette zone innommable, il n'est aujourd'hui, pour nous en donner un aperçu, que les déchets et pourritures en tous genres.

Edition originale : 1972.

Literature, Poetry First ed. of 250 copies Softcover 168 pages Texts in English   New       EUR 26 ORDER

(Colette Thomas) René, The Testament of the dead Daughter, Vauxhall&Company, 2014

Colette Thomas, one of Antonin Artaud’s “daughters of the heart” flashed briefly before an unsuspecting Parisian literary world after the war... then vanished. The book she published in 1954, under the pseudonym René, comprised letters to Antonin Artaud, accounts of her own early incarceration and suffering, along with tales wrenched from her tortured being. Despite some attention and knowledge of her book there has been no new French edition of Le Testament de la Fille morte.

Translated by Catherine Petit & Paul Buck 

Criticism/Theory, Literature First Edition Softcover 74 pages 21 x 16 cm Texts in English   New       EUR 18 ORDER

Stephen Barber, Pierre Guyotat: Revolutions & Aberrations, Vauxhall&Company, 2016

From his first books of the 1960s – such as Tomb for Five Hundred Thousand Soldiers and Eden, Eden, Eden – to his recent books such as Coma, 2006, Pierre Guyotat’s seminal work has deeply marked and transformed that of innumerable artists and writers in many countries beyond France itself. With its focus extending from his novels to his work in film, art and performance, this illuminating collection of seven texts – drawn from encounters and conversations with Pierre Guyotat over a period of close to thirty years – explores his driving preoccupations and experimentations, with corporeality and vision, conflict and warfare, sex and the entity of language, activism and revolution, hallucination and aberration.

Literature Softcover 400 pages Texts in French   Normal used condition       EUR 60 ORDER

Hervey de Saint-Denys, Les rêves et les moyens de les diriger, Tchou, 1964

Professeur émérite de tartare-mandchou au Collège de France, Hervey de Saint-Denys, se place ici à l'opposé de toutes les prétendues «clefs des songes» et autres théories fumeuses qui avaient cours à son époque. Forgeur de merveilles, adulé par les surréalistes, il tente d'expliquer certains comportements par l'analyse des rêves, n'en faisant pas un autre monde, mais une part intime et complète de l'individu, de ses actes et motivations, en multipliant les expériences les plus inattendues.

Your cart contains 0 item. Check out here.
Item added to cart.