Criticism/Theory Softcover 101 pages Texts in French   New       EUR 20 ORDER

Carla Lonzi, Crachons sur Hegel. Une révolte féministe, ETEROTOPIA, 2017

Carla Lonzi achève Crachons sur Hegel durant l’été 1970 et signe avec ce livre une rupture intellectuelle, artistique, politique et existentielle, qui s’accompagne d’un tournant décisif dans sa vie personnelle. L'auteure considère que l’oppression des femmes et le dualisme homme-femme sont constitutifs de la culture occidentale. La dialectique maître-esclave de Hegel, et à sa suite le marxisme, ne font que mettre en sourdine l’oppression encore plus radicale qui réside dans le rapport homme-femmes et qui « se cache dans les ténèbres des origines ». C’est la culture patriarcale qui est dialectique. Carla Lonzi oppose à cette vision un mouvement de sortie décisif, qui exige de passer de l’autocritique à l’imagination, de la domination culturelle à la déculturation active. Si la survie est une valeur, alors la femme doit se reconnaître comme immanence, là où l’homme est transcendance et abstraction et néglige la vie. Ce qui existe est le présent, non le but.

Le mouvement féministe des années 1970 trouve avec Carla Lonzi et son groupe Rivolta Femminile des femmes capables de renverser le sens des choses, et ce même à l’intérieur d’un mouvement historique de transformation des mœurs qui ne parvenait pas à briser le tabou ancestral de l’asservissement des femmes ; le sujet imprévu – relatif, aurait ajouté Simone de Beauvoir. Rendre la femme à elle-même est le parcours que Carla Lonzi dessine avec ce livre.

Criticism/Theory First Edition Softcover 232 pages 23 x 15 cm Texts in French   New       EUR 22 ORDER

Carla Lonzi, Autoportrait, JRP|Ringier, 2013

Première traduction en français de l'ouvrage de Carla Lonzi, document inestimable sur l'art italien des années 1960, paru pour la première fois en 1969 avant d'être oublié très vite, sans doute aussi en raison du fait que son auteure décida d'abandonner l'activité de critique d'art pour l'engagement féministe radical.

Composé d'entretiens enregistrés puis recomposés afin de former un montage textuel inédit, Autoportrait est une tentative expérimentale pour réinventer la critique d'art à partir d'un récit fragmenté et d'une iconographie où les reproductions d'œuvres se mêlent à des images intimes. Document inestimable sur l'art italien des années 1960, Autoportrait est cet ouvrage polyphonique, « sorte de banquet maïeutique » auquel Carla Lonzi nous invite afin de repenser la production du discours sur l'art et les artistes. Le livre contient des entretiens avec Carla Accardi, Getulio Alviani, Enrico Castellani, Pietro Consagra, Luciano Fabro, Lucio Fontana, Jannis Kounellis, Mario Nigro, Guilio Paolini, Pino Pascali, Mimmo Rotella, Salvatore Scarpita, Guilio Turcato, Cy Twombly...

Le parcours de Carla Lonzi (1931-1982) est indissociable de l'histoire culturelle, sociale et politique de l'Italie de l'après-guerre ; elle y tient une place singulière, aujourd'hui à réévaluer. Critique d'art reconnue de la scène artistique des années 1960, complice de figures comme Carla Accardi, Luciano Fabro, Giulio Paolini et Jannis Kounellis, elle rédige en 1969 Autoportrait, une « déclaration d'amour » aux artistes et à la création mais également un chant d'adieu à la critique et au monde de l'art. L'année suivante, elle co-fonde en effet Rivolta Femminile, collectif parmi les plus actifs du féminisme italien dont elle reste la figure emblématique.

Your cart contains 0 item. Check out here.
Item added to cart.