Criticism/Theory First Edition Paperback 360 pages Texts in English   New       EUR 18 ORDER

Coll., What's Love (or Care, Intimacy, Warmth, Affection) Got to Do with It? , Sternberg Press, e-flux journal, 2017

It is often said that we no longer have an addressee for our political demands. But that’s not true. We have each other. What we can no longer get from the state, the party, the union, the boss, we ask for from one another. And we provide. Lacan famously defined love as giving something you don’t have to someone who doesn’t want it. But love is more than a YouTube link or a URL. Love’s joy is not to be found in fulfillment, it is to be found in recognition: even though I can never return what was taken away from you, I may be the only person alive who knows what it is.

In our present times—post-human, post-reality, or maybe pre-internet, post-it, pre-collapse, pre-fabricated by algorithms—what does love have to do with it? Since 2009, need and care and desire and admiration have been cross-examined, called as witness, put on parole, and made the subject of caring inquiry by e-flux journal authors. These writings have now been collected to form this comprehensive volume.

Edited by Julieta Aranda, Brian Kuan Wood, Stephen Squibb, Anton Vidokle.
With contributions by Paul Chan, Keti Chukhrov, Cluster, Antke Engel, Hu Fang, Brian Kuan Wood, Lee Mackinnon, Chus Martínez, Tavi Meraud, Fred Moten and Stefano Harney, Elizabeth A. Povinelli and Kim Turcot DiFruscia, Paul B. Preciado, Martha Rosler, Virginia Solomon, Jalal Toufic, Jan Verwoert, Slavoj Žižek

Artist's book First edition of 500 copies   New       EUR 70 out of stock

Coll., Maximage Color Combinations, ECAL, 2017

This book is a tool for designers, artists and printers who are interested in personalized and unique color palettes. Created using between 2 and 5 spot colors, over 120 combinations were generated directly in the offset press by interfering with the ink unit. This unorthodox color-mixing technique helped to create more than 450 spot colors evolving over the 500 different books, turning each one into a set of totally unique combinations.

The book explores how different colors and hues can interact together, and how they can merge from one to another. Without any chapters or formulas, colors travel from shiny to matte, blue to celadon, frozen to boiling, reflective to absorbent, dark light to brain grey, spectral to metameric, sunshine to neon, from Atlanta to Albertville, or from Leipzig to Juba via Napoli and back again, in an attempt to tell infinite stories.

The user will not find here this year’s hot color nor the trends for next season. Rather, each page tells a different story that each user can relate to, reinterpret or reappropriate in their own way.


This publication follows “Maximage Formula Guide” and “Maximage Raster Guide”, and is part of the “Workflow” Research Project (R&D). It was conceived and printed during a workshop at ECAL held by Maximage and the printer Thomi Wolfensberger, Zurich.


With the participation of Giacomo Bastianelli, Mélanie Blanc, Victoire Bornhauser, Pauline Brocart, Benoît Brun, Juliette Caillault, Sebastian Davila, Ariane Delahaye, Sarah Di Venosa, Jenny Donnet-Descartes, Loïc Dupasquier, Laurence Favez, Boris Fernandez, Loana Gatti, Clément Gicquel, Marine Giraudo, Amaury Hamon, Pamela Jaton, Valentin Kaiser, Sereina Kessler, Thomas Le Provost, Vidal Mateos, Dimitri Nägele, Sophie Soulié, Laetitia Troilo, Laura-Issé Tusevo, Gwendolyn Ummel, Sabrina Vega and Matthieu Visentin.

Criticism/Theory Newspaper Texts in French   New       EUR 4 ORDER

Coll., Concertina. Journal du traitement médiatique du bidonville de Calais, 2018

Le jeudi 8 mars 2018, dans le XIXe arrondissement, Karim est mort aux portes du centre « humanitaire » sous contrat d’Emmaüs Solidarité. Ses espoirs de dignité liquidés sur un trottoir parisien. Foulé au pied par la ville comme un encombrant sans visage, son corps gisant sous des couvertures trempées a été laissé plusieurs heures sous la pluie, avant d’être enlevé par la police. De la même manière, ce qui ne manquera pas de frapper le lecteur de ce recueil sur le bidonville de Calais, c’est la façon dont on a discuté et disposé des « migrants » comme de biens meubles. Leur présence sur le territoire calaisien était un problème public, leurs corps des objets passifs et leurs voix inaudibles dans le récit de la « crise des migrants ».

Le travail qui suit est un journal non-exhaustif du traitement politique et médiatique des exilés de la jungle, le temps de sa brève existence. À peine plus d’un an, de l’été 2015 à novembre 2016, soit des premières annonces de la création d’un camp et des incitations de la mairie à s’installer sur la lande, jusqu’à son nettoyage manu militari. Une opération de grande ampleur, menée sous les caméras de plusieurs centaines de journalistes badgés et baladés par l’agent de communication de la préfecture. La violence de l’expulsion provient bien sûr du déploiement policier et des incendies qui ont permis de boucler l’affaire en quelques jours mais aussi et de façon moins évidente, de l’hégémonie d’une fiction médiatique qui a rendu muettes dix mille personnes en errance autour d’un brasier. Ce recueil regroupe quelques perles sordides et des textes d’origines diverses qui abordent parfois le même événement depuis des perspectives différentes, collectés au fil du temps, comme autant d’archives du décalage entre les journaux et la réalité vécue. Les articles ne sont ni corrigés (seules quelques notes ont été ajoutées pour faciliter la compréhension et des liens supprimés pour alléger le passage à la forme papier), ni commentés. Nous espérons que le lecteur saura en tirer quelques enseignements. Les relire aujourd’hui permet de reconstituer l’articulation du discours dominant, ponctué de quelques éléments dissonants pour y déceler les permanences, les tours de manches éculés, et garder en mémoire cette histoire pour éclairer la situation actuelle et son air de déjà-vu.

Periodical Softcover Texts in French   New       EUR 4.5 ORDER

Coll., Timulte #10 – Mutualisations, Revue Timult, 2018

Panorama à la jumelle :
Guichet/cuisine
Comment faire comment
Esprit mutualiste, histoire d’un sabotage
1968, un service municipal en lutte
Appuyez sur la touche étoile

Lac et petite cuillère :
Vivre sans rien
Tectonique de salon
Une histoire de lutte à la sécu
Sentir l'impuissance
Plutôt fillE de pute que fillE de Keuf

Embarcations et coquillettes :
Un camion benne de stratégies
Tant qu’il y aura des mortEs
Morts de rue, rendre visible
Peuple amibe
Inconcevable à leurs yeux
La joie, cette imposture ?

Cerf-volants :
S’outiller
Piqueteras, chômeuses en lutte
Les jambes délassées
La logeuse, fabrique ton service publique (toi-même !)
Zad, ce qui nous oblige à faire ensemble
 

TIMULT
Une revue pour parler de luttes sociales et d'aspirations à changer le monde.
Une revue pour explorer les façons de faire de la théorie politique, en imbriquant les récits de vie, les émotions et les analyses, en expérimentant des manières d'écrire, d'inviter à l'écriture (ateliers et écritures collectives...). Une revue pour être plus fort·es et plus habiles faces aux oppressions, et aussi pour nous faire plaisir !

Cinema, Periodical First Edition Softcover 180 pages Texts in English   New       EUR 13 ORDER

Coll., Another Gaze #01, Another Gaze Journal, 2018

The first issue contains interviews with women including Carolee Schneemann, Mania Akbari, Laura Mulvey, Alice Diop, Bette Gordon, and Lis Rhodes. It contains pieces on the films of women including Kathleen Collins, Sally Potter, Chantal Akerman, Moyra Davey, Camille Henrot, Naomi Kawase, Germaine Dulac, Alice Guy-Blaché. The first issue is divided into five sections:

FIRST LIGHT contains interviews and writing on some of the founding mothers of feminist theory and film today; EARLY VIEWING is made up of personal essays about the young female viewing experience, from experiencing anxiety at watching Susan Sontag on-screen, to a Black viewer's experience of seeing 'Africa' portrayed through 'Mean Girls' and the 'Wild Thornberries', to a queer viewer having to 'queer the absence' in order to make her space in film; WOMEN LOOKING AT WOMEN explores how women filmmakers have seen their women subjects, from Naomi Kawase to Sally Potter; SOUNDS AND VISIONS encompasses writing on alternative, 'othered' subjects or subject matter, from the trans body on-screen to how to best depict rape; LOOKING AROUND is a series of reviews of films, TV, conferences and exhibitions of the past year, by women and men.

Another Gaze was founded early in 2016 in response to the difficulty in obtaining rigorous writing – whether online or in print - about women and film: its sources being disparate, or access requiring membership of an academic institution or the will and resources to get through a ‘paywall’. Feminist criticism is not, and should not be considered elite or specialist; nor should it require the reader to have a university degree or be a self-proclaimed 'cinephile'. Particularly since the advent of the internet, young women, queer people and people of colour, have had the opportunity to discover films which reflect and affirm their lives and aspirations in a manner which is harder to find in the prescribed male canon, and to create their own.

Criticism/Theory First Edition Softcover 212 pages Texts in French   New       EUR 17 out of stock

Coll., Éducation populaire et féminisme. Récits d'un combat (trop) ordinaire, La Grenaille, 2016

Cet ouvrage est le fruit d’un travail mené par onze femmes pendant plus de trois années au sein du réseau d’éducation populaire la Grenaille. Ce réseau se revendique en résistance contre toute forme de domination (sexisme, racisme, classisme), propose des formations afin de se réapproprier collectivement le politique, mais comme bien d'autres organisations n'a pas été capable de penser ces questions en internet. Un réseau qui se découvre traversé par le sexisme. Un réseau qui hiérarchise les luttes.

C’est suite à une agression sexuelle que nous avons collectivement pris conscience de l’ampleur de l’oppression patriarcale au sein même de nos organisations de travail. Nous avons souhaité publié cet ouvrage pour agir vers plus d’égalité. Il relate à la fois l’expérience vécu au sein de l’environnement de la Grenaille mais apporte aussi des témoignages d’autres structures. Par ailleurs, vous trouverez à la fois une vulgarisation des théories féministes et des apports méthodologiques permettant de mettre au travail les rapports sociaux de sexe au sein d’un groupe.

Criticism/Theory First Edition Softcover 420 pages Texts in French   New       EUR 28 ORDER

Coll., Pour un féminisme de la totalité, Éditions Amsterdam, Période, 2017

Le féminisme fait souvent office de faire-valoir à tous les programmes, émancipateurs ou non. Du côté du bloc au pouvoir, les « droits des femmes » sont devenus un argument du maintien de l’ordre, des lois islamophobes à la politique d’incarcération des non-Blancs. Parmi les progressistes, le féminisme est une lutte parmi d’autres, qu’on cite volontiers entre l’antilibéralisme et la défense de l’environnement. À l’inverse, ce livre propose de donner toute sa portée au féminisme, de restaurer sa vocation révolutionnaire, de clarifier sa contribution à tout projet de bouleversement de l’ordre des choses. En quoi transformer la famille, la sexualité, l’organisation de la reproduction sociale et biologique, le travail domestique ou encore le travail affectif implique-t-il de révolutionner la vie quotidienne, la santé, la culture, le travail salarié, le logement, la vie collective, les allocations sociales ? Comment les apports du féminisme noir permettent-ils de repenser le dépérissement de l’État ?
Ce recueil, regroupant des textes fondateurs du féminisme marxiste et des articles plus contemporains, est un manuel à l’usage de celles et ceux qui ne se satisfont pas de transformations partielles, mais qui entendent changer le système dans sa totalité.

Avec des contributions de Eleanor B. Leacock, Matthieu Renault, Johanna Brenner et Maria Ramas, Tithi Bhattacharya, Sara Farris, Silvia Federici, K. D. Griffiths et J. J. Gleeson, Kevin Floyd, Johanna Brenner, Morgane Merteuil, Peter Drucker, Gianfranco Rebucini et Angela Davis.
Ouvrage dirigé par Félix Boggio Éwanjé-Épée, Stella Magliani-Belkacem, Morgane Merteuil et Frédérique Monferrand.

Cinema, Exhibition catalogue First Edition Softcover 124 pages Texts in German & French   New       EUR 25 ORDER

Coll., Film Implosion! Experimental Cinema in Switzerland, Revolver Publishing, 2017

La création de films expérimentaux en Suisse est prolifique et riche en surprises. Nombreux sont les créateurs qui ont rompu avec les méthodes appliquées habituellement lors de la réalisation d’un film en expérimentant directement sur le film, en produisant des films documentaires non-conformistes, des œuvres politiques ou féministes, des fictions et des installations vidéo. Pour eux, dont Dieter Meier, Fredi M. Murer ou Pipilotti Rist, le film expérimental marqua souvent le début d’une carrière qui allait se retrouver dans d'autres catégories de films ou d'art.

Catalogue publié à l'occasion de l'exposition Film Implosion! à Fri Art, Fribourg (21 novembre 2015 - 21 février 2016) et à Museum für Gestaltung, Zürich (3 février - 9 avril, 2017) qui lève le voile sur un pan méconnu de l'histoire de l'art helvétique en proposant la première exposition entièrement consacrée au cinéma expérimental en Suisse. Celle-ci présente un large panorama des pratiques d'expérimentation dans les médiums du cinéma en particulier, mais également de la vidéo, depuis les années 1960.

Édité par François Bovier, Balthazar Lovay, Sylvain Menétrey et Dan Soblach.

Anthology, Exhibition catalogue First Edition Softcover 448 pages Texts in English   New       EUR 62 out of stock

Coll., Hippie Modernism: The Struggle for Utopia, Walker Art Center, 2015

Hippie Modernism examines the art, architecture and design of the counterculture of the 1960s and early 1970s. The catalogue surveys the radical experiments that challenged societal norms while proposing new kinds of technological, ecological and political utopia. It includes the counter-design proposals of Victor Papanek and the anti-design polemics of Global Tools; the radical architectural visions of Archigram, Superstudio, Haus-Rucker-Co and ONYX; the installations of Ken Isaacs, Joan Hills, Mark Boyle, Hélio Oiticica and Neville D'Almeida; the experimental films of Jordan Belson, Bruce Conner and John Whitney; posters and prints by Emory Douglas, Corita Kent and Victor Moscoso; documentation of performances by the Diggers and the Cockettes; publications such as Oz and The Whole Earth Catalog; books by Marshall McLuhan and Buckminster Fuller; and much more.

While the turbulent social history of the 1960s is well known, its cultural production remains comparatively under-examined. In this substantial volume, scholars explore a range of practices such as radical architectural and anti-design movements emerging in Europe and North America; the print revolution in the graphic design of books, posters and magazines; and new forms of cultural practice that merged street theater and radical politics. Through a profusion of illustrations, interviews with figures including: Gerd Stern of USCO; Ken Isaacs; Gunther Zamp Kelp of Haus-Rucker-Co; Ron Williams and Woody Rainey of ONYX; Franco Raggi of Global Tools; Tony Martin; Clark Richert and Richard Kallweit of Drop City; as well as new scholarly writings, this book explores the conjunction of the countercultural ethos and the modernist desire to fuse art and life.

Your cart contains 0 item. Check out here.
Item added to cart.