Criticism/Theory, Cinema Softcover 180 pages 24 x 18 cm Texts in English   New       EUR 28 ORDER

Petra Bauer, Sisters! Making Films, Doing Politics, Art And Theory Publishing, 2016

Bridging the gulf between aesthetics and politics, artist and film-maker Petra Bauer reflects on her own experience of making political films and launches a theoretical argument that uncovers the aesthetic mechanisms underlying contemporary strategies for collective and feminist film-making. An exploration in artistic research, the book draws on an extensive historical archive of radical film-making and film theory, with particular focus on the British film collectives of the 1970s and films made by Palestinian and Israeli film-makers. At the investigation’s core stands ‘Sisters!’, Bauer’s collaborative film project with the London-based feminist organisation Southall Black Sisters.

Criticism/Theory Softcover Texts in French   Good condition       EUR 15 ORDER

A.S. Neill, Libres enfants de Summerhill, François Maspero, 1972

« Summerhill, c’est l’aventure d’une école autogérée fondée en 1921 dans la région de Londres. Son fondateur, le psychanalyste A. S. Neill, a mis les découvertes psychanalytiques au service de l’éducation. Il s’est dressé contre l’école traditionnelle soucieuse d’instruire mais non pas d’éduquer. Il s’est dressé contre les parents hantés par le critère du succès (l’argent). Il s’est insurgé contre un système social qui forme, dit-il, des individus “manipulés” et dociles, nécessaires à l’ensemble bureaucratique hautement hiérarchisé de notre ère industrielle. » Maud Mannoni.

Libres enfants de Summerhill, publié aux Éditions François Maspero en 1970, dix ans après sa première publication à New York et dans le bouillonnement de l’après-Mai 68, est devenu en quelques années un best-seller et s’est vendu à plus de 400 000 exemplaires. Depuis sa parution, l’expérience éducative originale décrite dans cet ouvrage a suscité de nombreux débats pédagogiques et a contribué à lancer la question des droits de l’enfant. L’école autogérée de Summerhill, malgré les controverses dont elle a pu et continue de faire l’objet, accueille toujours des pensionnaires.

Cinema, Periodical First Edition Softcover 180 pages Texts in English   New       EUR 13 ORDER

Coll., Another Gaze #01, Another Gaze Journal, 2018

The first issue contains interviews with women including Carolee Schneemann, Mania Akbari, Laura Mulvey, Alice Diop, Bette Gordon, and Lis Rhodes. It contains pieces on the films of women including Kathleen Collins, Sally Potter, Chantal Akerman, Moyra Davey, Camille Henrot, Naomi Kawase, Germaine Dulac, Alice Guy-Blaché. The first issue is divided into five sections:

FIRST LIGHT contains interviews and writing on some of the founding mothers of feminist theory and film today; EARLY VIEWING is made up of personal essays about the young female viewing experience, from experiencing anxiety at watching Susan Sontag on-screen, to a Black viewer's experience of seeing 'Africa' portrayed through 'Mean Girls' and the 'Wild Thornberries', to a queer viewer having to 'queer the absence' in order to make her space in film; WOMEN LOOKING AT WOMEN explores how women filmmakers have seen their women subjects, from Naomi Kawase to Sally Potter; SOUNDS AND VISIONS encompasses writing on alternative, 'othered' subjects or subject matter, from the trans body on-screen to how to best depict rape; LOOKING AROUND is a series of reviews of films, TV, conferences and exhibitions of the past year, by women and men.

Another Gaze was founded early in 2016 in response to the difficulty in obtaining rigorous writing – whether online or in print - about women and film: its sources being disparate, or access requiring membership of an academic institution or the will and resources to get through a ‘paywall’. Feminist criticism is not, and should not be considered elite or specialist; nor should it require the reader to have a university degree or be a self-proclaimed 'cinephile'. Particularly since the advent of the internet, young women, queer people and people of colour, have had the opportunity to discover films which reflect and affirm their lives and aspirations in a manner which is harder to find in the prescribed male canon, and to create their own.

Children's book First Edition Hardcover 32 pages 25 x 21 cm Texts in French   New       EUR 19 ORDER

Charlotte Dugrand, Bruno Bartkowiak, Jojo le pirate partage le butin, Libertalia, 2015

Jojo le pirate et ses amis sillonnent la mer des Caraïbes. Ils ont trouvé un délicieux trésor, un coffre rempli de sucreries…
C’est l’heure du partage. Chacun dit ce qu’il veut, mais comment partager le butin équitablement ? Jojo répartit les friandises en parts égales, mais Gigi-la-Vigie, qui s’était endormie, manque à l’appel… Catastrophe ! Il manque une part.
Alors que fait-on ? On ne donne rien à Gigi ? On lui donne chacun un bonbon ? Non, il va falloir tout recommencer.
C’est cela être solidaire avec ses copains. Même si certains ne sont pas de cet avis…

L’histoire de Jojo le pirate s’adresse aux 3-5 ans. Cinq personnages composent l’histoire : Jojo le pirate, Pilon (le zèbre à la jambe de bois), Trompette (l’éléphant), Capitaine Cocotte (la poule au crochet) et Gigi-la-Vigie (la girafe). L’histoire est une réflexion sur le partage et le fait d’être solidaire avec ses amis. Le capitaine n’est pas un garçon, mais une petite poule. Les illustrations laissent une part importante d’interprétation aux enfants et aux parents. On retrouve les classiques de la piraterie, mais aussi une autre philosophie que celle véhiculée d’ordinaire sur les pirates. A bord de leur bateau, il n’y a pas de chef, ils partagent le trésor en parts égales et prennent les décisions en commun.
À l’abordage !

Anthology First Edition Soft cover, perfect binding 184 pages Texts in French   Very good condition       EUR 42 ORDER

Adrian Piper, Textes d'oeuvres et essais, Institut d'art contemporain Villeurbanne, 2003

Cette publication, premier recueil de traductions en français d'écrits d'Adrian Piper, est constituée de textes d'oeuvres de la rétrospective Adrian Piper: Depuis 1965 présentée à l'Institut d'art contemporain de Villeurbanne au printemps 2003, et de quatre essais critiques: deux sur la xénophobie, un sur la triple oppression des artistes femmes noires et un sur le modernisme en art; leurs préoccupations étant étroitement liées à la production artistique de Piper, ils veulent servir à éclairer plus largement sa démarche.

Artist's book, Children's book First Edition Softcover Texts in English   New       EUR 13 ORDER

Keren Cytter, The Curious Squirrel, Pork Salad Press, 2015

The Curious Squirrel is the first in a series of three children books by Keren Cytter. The Curious Squirrel was originally written 10 years ago, but this is the first time that it has been published. It is a short tale about a baby squirrel that is asked by its mother Mrs Fox to go and buy some milk at the local grocery store. On the way the curious squirrel to buy milk it meets The Beggar Rabbit, The Notorious Junky Goose, Mrs Donkey, Mr Elephant among others and the story takes off from there.

Social sciences First Edition Softcover 336 pages Texts in French   New       EUR 23 ORDER

Eduardo Kohn, Comment pensent les forêts, Zones Sensibles, 2017

Comment pensent les forêts. Vers une anthropologie au-delà de l'humain.

Les forêts pensent-elles ? Les chiens rêvent-ils ? Dans ce livre important, Eduardo Kohn s’en prend aux fondements même de l’anthropologie en questionnant nos conceptions de ce que cela signifie d’être humain, et distinct de toute autre forme de vie. S’appuyant sur quatre ans de recherche ethnographique auprès des Runa du Haut Amazone équatorien, Comment pensent les forêts explore la manière dont les Amazoniens intéragissent avec les diverses créatures qui peuplent l’un des écosystèmes les plus complexes au monde. Que nous l’admettions ou non, nos outils anthropologiques reposent sur les capacités qui nous distinguent en tant qu’humains ; pourtant, lorsque nous laissons notre attention ethnographique se porter sur les relations que nous tissons avec d’autres sortes d’êtres, ces outils – qui ont pour effet de nous aliéner du reste du monde – se révèlent inopérants. Comment pensent les forêts entend répondre à ce problème. Cet ouvrage façonne un autre genre d’outils conceptuels à partir des propriétés étranges et inattendues du monde vivant lui-même. Dans ce travail revolutionnaire, Eduardo Kohn entraîne l’anthropologie sur des chemins nouveaux et stimulants, qui laissent espérer de nouvelles manières de penser le monde, monde que nous partageons avec d’autres sortes d’êtres.

Première édition : University of California Press, 2013. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Grégory Delaplace pour la présente édition.

Criticism/Theory Second Edition Softcover 401 pages 20 x 13 cm Texts in French   New       EUR 26 ORDER

Silvia Federici, Caliban et la sorcière: Femmes, corps et accumulation primitive, Entremonde, Senonevero, 2017

Silvia Federici revi­site ce moment par­ti­cu­lier de l’his­toire qu’est la tran­si­tion entre le féo­da­lisme et le capi­ta­lisme, en y intro­dui­sant la pers­pec­tive par­ti­cu­lière de l’his­toire des femmes. Elle nous invite à réflé­chir aux rap­ports d’exploi­ta­tion et de domi­na­tion, à la lumière des bou­le­ver­se­ments intro­duits à l’issue du Moyen Âge. Un monde nou­veau nais­sait, pri­va­ti­sant les biens autre­fois col­lec­tifs, trans­for­mant les rap­ports de tra­vail et les rela­tions de genre. Ce nou­veau monde, où des mil­lions d’escla­ves ont posé les fon­da­tions du capi­ta­lisme moderne, est aussi le résul­tat d’un asser­vis­se­ment sys­té­ma­ti­que des femmes. Par la chasse aux sor­ciè­res et l’escla­vage, la tran­si­tion vers le capi­ta­lisme fai­sait de la moder­nité une affaire de dis­ci­pline. Discipline des corps fémi­nins dévo­lus à la repro­duc­tion, consu­més sur les bûchers comme autant de signaux ter­ri­fiants, tor­tu­rés pour lais­ser voir leur méca­ni­que intime, anéan­tis socia­le­ment. Discipline des corps d’escla­ves, servis à la machine sociale dans un for­mi­da­ble mou­ve­ment d’acca­pa­re­ment des res­sour­ces du Nouveau Monde pour la for­tune de l’ancien.

Le capi­ta­lisme contem­po­rain pré­sente des simi­li­tu­des avec son passé le plus vio­lent. Ce qu’on a décrit comme bar­ba­rie et dont aurait su triom­pher le siècle de la raison est cons­ti­tu­tif de ce mode de pro­duc­tion : l’escla­vage et l’anéan­tis­se­ment des femmes n’étaient pas des pro­ces­sus for­tuits, mais des néces­si­tés de l’accu­mu­la­tion de richesse. L’auteur nous invite à par­ta­ger son son regard d’his­to­rienne et de fémi­niste sur la situa­tion actuelle et sur ses méca­nis­mes.

Cinema, Criticism/Theory Softcover 242 pages Texts in French   New       EUR 25 out of stock

Jean-Louis Comolli, Cinéma contre spectacle, suivi de Technique et idéologie (1971-1972), Verdier, 2009

La sainte alliance du spectacle et de la marchandise s’est réalisée. D’un pôle, d’un tropique à l’autre, le capital a trouvé l’arme absolue de sa domination : les images et les sons mêlés. Jamais dans l’histoire autant de machines n’avaient donné à autant d’hommes autant d’images et de sons à voir et à entendre. L’aliénation dévoilée par Marx n’est plus seulement ce qui dore la pilule amère de la misère, l’opium du peuple ; elle va au-delà du service rendu au capital.

Elle se sert elle-même. Les spectacles, les images et les sons nous occupent dans le but de nous faire aimer l’aliénation en tant que telle. Le spectacle ne se contente pas de servir la marchandise. Il en est devenu la forme suprême.
Se battre contre cette domination, c’est mener un combat vital pour sauver et tenir quelque chose de la dimension humaine de l’homme. Cette lutte doit se faire contre les formes mêmes que le spectacle met en œuvre pour dominer. Il nous revient, spectateurs, cinéastes, de défaire maille à maille cette domination, de la trouer de hors-champ, l’ébrécher d’intervalles. Cinéma contre spectacle ? Mais c’est le cinéma qui, dans son histoire, a construit un spectateur capable de voir et d’entendre les limites du voir et de l’entendre ! Un spectateur critique.

Cette dimension critique était en jeu dans les six articles parus sous le titre « Technique et idéologie » dans les Cahiers du cinéma (1971-1972). Ils sont repris ici, pour la première fois depuis ces années cruciales, dans la deuxième partie de l’ouvrage.

Monograph First Edition Softcover 152 pages 24 x 15 cm Texts in French   New       EUR 15 out of stock

François Coadou, Fragments pour Isidore Isou, Art Book Magazine, 2017

Que reste-t-il aujourd'hui d'Isidore Isou (1925-2007) ? Un nom dans la rumeur de l'histoire de l'art, et celui du mouvement dont il fut le fondateur en 1946 : le lettrisme. Un film manifeste aux images déconnectées de la bande-son et grattées : Traité de bave et d'éternité (1951). Un vocabulaire étrange, qui l'expose à un possible hermétisme. Une mauvaise réputation, de querelle et de prétention. Ce livre propose d'y regarder de plus près. Sans prétendre à l'exhaustivité face à une œuvre vaste et complexe, il examine quelques notions et inventions décisives (poésie à lettres, métagraphie, hypergraphie, art infinitésimal, art super-temporel, etc.), évoque des contextes et des sources, trace quelques parallèles et perspectives, pour essayer de restituer dans sa cohérence propre et à sa place dans l'Histoire, une vision singulière de l'homme et de la création.

Qu'est-ce qu'être contemporain ? Être déphasé par rapport au donné du présent ; savoir qu'il est construit, autrement dit déconstructible et reconstructible : se le réapproprier en tant qu'il est Histoire. Au croisement de l'art et du politique, la collection « Perspectives inactuelles » propose par des reprises historiques et philosophiques précises d'y contribuer.

Criticism/Theory First Edition Softcover 355 pages Texts in French   New       EUR 29 ORDER

Raoul Vaneigem, Le mouvement du libre-esprit. Généralités et témoignages sur les affleurements de la vie à la surface du Moyen Âge, de la Renaissance et, incidemment, de notre époque, L'or des fous, 2005

La thèse de l'ouvrage est radicale et tellement forte de conséquences : "Le Moyen Âge a été chrétien comme les pays de l'Est sont communistes" (publié en 1986), de sorte qu'il faut en finir avec "la légende saint sulpicienne d'un Moyen Âge baignant dans la foi chrétienne comme la sardine dans l'huile". Qui donc, aujourd'hui, commerce autre chose que des images d'Épinal habituelles sur le sujet médiéval ? Qui travaille sur les textes de Willem Cornelisz d'Anvers ou de Bentivenga da Gubbio ? De Marguerite de Porète ou de Heilwige Bloemardinne ? De sœur Katrei ou de Walter de Hollande ? Qui lit ou fait lire, commente et diffuse, les œuvres de ces moines et moniales hédonistes, de ces bégards et béguines, amauriciens et autres picards, adamites de Bohème, alumbrados et loïstes ? Six pages de bibliographie, plus de quatre cents noms brillant dans cette constellation inconnue, et toujours autant d'universitaires pour se croire singuliers en faisant travailler leurs étudiants sur leurs propres thèses et travaux en cours consacrés aux sujets les plus éculés. [...] Placée sous le signe de la vie, de la naissance, des forces et des énergies qui la manifestent, la pensée de Vaneigem, délibérément du côté de la résistance, se dévoue tout entière à la cause d'Éros, de Bacchus, de Dionysos et d'un Prométhée qui mettrait sa puissance au service des causes libertaires.

Artist's book First Edition Softcover Texts in no text   New       EUR 28 ORDER

Emilie Ding, Sketchbook, FCAC, 2016

Cette publication a été réalisée à l'occasion de l'attribution par le Fonds cantonal d'art contemporain (FCAC) – Office cantonal de la culture et du sport (OCCS), République et Canton de Genève – de l'Atelier Berlin à Emilie Ding, de janvier et juin 2012. 

Artist's book First Edition Softcover Texts in German & French   New       EUR 28 ORDER

Josse Bailly, Wir nehmen das Tiertaxi, FCAC, 2017

Cette publication a été réalisée à l'occasion de l'attribution par le Fonds cantonal d'art contemporain (FCAC) – Office cantonal de la culture et du sport (OCCS), République et Canton de Genève – de l'Atelier Berlin à Josse Bailly, de janvier et juin 2016.

Monograph Softcover 40 pages Texts in English   New       EUR 14 ORDER

Flora Klein, Selected Works, Galerie Max Mayer, 2017

Klein‘s publication contains images of paintings made between 2015 and 2016, and was published on the occasion of her solo show at Galerie Max Mayer in 2016. Text by Chus Martinez.

One could claim that, historically, the role of abstract painting has had a lot to do with the development of consciousness, with understanding that perception is separate from what we actually see, or feel or even “think.” In this sense, the consciousness that painting brings about involves a great deal of transformation, of corruption even, of what is real, or what it looks like, or how it reads or smells. Abstract painting today, which is no longer and can no longer be preoccupied with representation, is a way of understanding how—through color, form, and all the substance it creates—the mind produces a new variation of the world in consciousness. In other words, one could say that abstraction is the wildest generalization of all that exists. (…)

Criticism/Theory, Fiction Paperback 305 pages 19 x 13 cm Texts in English   New       EUR 17 ORDER

Sadie Plant, Zeros + Ones, Fourth Estate Limited, 1997

Meet Ada Lovelace, daughter of mathematician Annabella Byron and poet Lord Byron, and a major contributor to Charles Babbage's famous Analytic Engine. Lovelace is in many ways the patron saint of Sadie Plant's exploration of women's roles in the creation of modern technology. The book begins with Lovelace's story, and elements of her writings appear throughout the book--sometimes to emphasize points but often to exemplify attitude. They also serve to anchor Plant's dynamic, almost stream-of-conscious approach as we travel to 19th-century Europe to meet the nameless women who laid the foundation of modern technology with the development of weaving, survey the major female technological innovators of today, and even explore female figures in technology-based fiction.

 

Criticism/Theory Second Edition Softcover 288 pages Texts in English   New       EUR 12 ORDER

Angela Davis, If They Come in the Morning … Voices of Resistance, Verso

One of America’s most historic political trials is undoubtedly that of Angela Davis. Opening with a letter from James Baldwin to Davis, and including contributions from numerous radicals such as Black Panthers George Jackson, Huey P. Newton, Bobby Seale and Erica Huggins, this book is not only an account of Davis’s incarceration and the struggles surrounding it, but also perhaps the most comprehensive and thorough analysis of the prison system of the United State.

Since the book was written, the carceral system in the US has seen unprecedented growth, with more of America’s black population behind bars than ever before. The scathing analysis of the role of prison and the policing of black populations offered by Davis and her comrades in this astonishing volume remains as pertinent today as the day it was first published.

Featuring contributions from George Jackson, Bettina Aptheker, Bobby Seale, James Baldwin, Ruchell Magee, Julian Bond, Huey P. Newton, Erika Huggins, Fleeta Drumgo, John Clutchette, and others.

First published in 1971.

Criticism/Theory Second Edition Softcover 480 pages Texts in English   New       EUR 42 ORDER

Donna Haraway, Primate Visions. Gender, Race and Nature in the World of Modern Science, Verso, 1992

How do we create scientific disciplines and histories of science? How are the issues of race and gender written into the ways we imagine the natural world? Why do we study animals? These fundamental questions are at the heart of primatology - the study of monkeys and apes - in the twentieth century. In Primate Visions historians of biology Donna Haraway builds the primate story - our scientific understanding of apes, monkeys, and humans - and explains its multi-cultural roots, its myths, its relation to gender and race.

Originally published in 1989.

Artists' writings First Edition Softcover 480 pages Texts in English   New       EUR 20 out of stock

Ed Atkins, A Primer for Cadavers, Fitzcarraldo Editions, 2016

One of the most widely celebrated artists of his generation, Ed Atkins makes videos, draws, and writes, developing a complex and deeply figured discourse around definition, wherein the impossibilities for sufficient representations of the physical, specifically corporeal, world — from computer generated imagery to bathetic poetry — are hysterically rehearsed.
     A Primer for Cadavers, a startlingly original first collection, brings together a selection of his texts from 2010 to 2016. ‘Part prose-poetry, part theatrical direction, part script-work, part dream-work,’ writes Joe Luna in his afterword, ‘Atkins’ texts present something as fantastic and commonplace as the record of a creation, the diary of a writer glued to the screen of their own production, an elegiac, erotic Frankenstein for the twenty-first century.’

Autobiography, Bootleg, Literature Bootleg Softcover 128 pages Texts in English   New       EUR 15 ORDER

Guillaume Dustan, In My Room, 2017

In My Room is a high-velocity trawl through the night clubs of Paris. A scandalous success when first published in French in 1996, the book features a narrator whose wants are to fuck, be fucked, listen to house music and visit London. 'Let the Good Times roll' is the motto of this ecstatic celebration of a way of life unaffected by the demands of safe sex and political correctness.

Facsimile of the original edition, published in 1998.

Criticism/Theory, Literature 320 pages 17 x 12 cm Texts in French         EUR 28 ORDER

C.L.R James, Marins, renégats & autres parias, Ypsilon, 2015

L’histoire d’Herman Melville et le monde dans lequel nous vivons

Surnommé « le Platon noir de notre génération », C.L.R. James (1901-1989) a été l’un des principaux représentants de ce que l’on a appelé Black Marxism. En 1952, en plein maccarthysme, C.L.R. James est emprisonné à Ellis Island. C’est là qu’il débute la rédaction de Marins, renégats & autres parias. Son interprétation de Melville prolonge une lecture de Moby Dick qui opposait à la volonté totalitaire du capitaine Achab, le pluralisme démocratique représenté par le narrateur Ismaël. Mais si James reprend l’équation Achab = totalitarisme, il remet en cause sa contrepartie  Ismaël = démocratie…

« En affirmant qu’en 1851 la révolte des masses ouvrières et colonisées était impossible, James révèle à demi-mot qu’un siècle plus tard, en 1952, elle est bel et bien devenue possible. C’est l’unique moyen d’empêcher que le navire de la civilisation moderne sombre définitivement dans la barbarie comme le Pequod a sombré dans l’océan Pacifique. » — Matthieu Renault

« Le voyage du Pequod est le voyage de la civilisation moderne à la recherche de sa destinée. » — C.L.R. James

 

Your cart contains 0 item. Check out here.
Item added to cart.