Periodical Softcover Texts in English   New       EUR 25 out of stock

Vestoj #05: On Slowness, Vestoj Journal, 2015

(...) The speed of change is a growing complaint about fashion, both amongst those whose livelihoods depend on it, and amongst those who observe these ceaseless shifts from afar. Grumbles about a ubiqui­tous acceleration are nothing new however; in fact, the grievance we appear to harbour against velocity is as old as modernity itself. Back then the machines that increasingly replaced the human hand aroused fear and trepidation; today our attitudes reflect much the same ambivalence towards the revolutions of time. It seems we always regard our own time as simultaneously the most progressive and the most relentlessly accelerated. The modernist project, however, firmly rooted the relationship between progress and speed, and in so doing also forever altered our notion of time. A universal temporal framework, with time zones, seasonal changes and accurate clocks, was constructed with the help of new technology, and the previous more subjective understanding of time had to make way for expedience and the hustle of modern life. With a more synchronised understanding of time, the future also became easier to grasp and, by extension, to control. For a future that can be measured in terms of the knowable present, is a malle­able future, a future that can be shaped according to our will. (...)

With texts by: Dr Michelle Bastian, Laura Gardner, Dr Susan S. Bean, Dr Donald B. Kraybill, Nathalie Khan, Karinna Nobbs, Professor Barbara Vinken, Karlijn Slegers, Yoshiko Iwamoto Wada, Nilgin Yusuf, Professor Frances Corner, Dr John Barker, Anja Aronowsky Cronberg and Maria Fusco.

Last copies !!

Criticism/Theory Softcover 96 pages Texts in French   New       EUR 19 ORDER

David Harvey, Le capitalisme contre le droit à la ville. Néoliberalisme, urbanisation, résistances, Éditions Amsterdam, 2011

Que peut bien vouloir dire « droit à la ville » ? Cette interrogation est indissociable d’une multitude d’autres questions. Quelle ville voulons-nous ? Quel genre de personnes voulons-nous être ? À quelles relations sociales aspirons-nous ? Quelle vie quotidienne trouvons-nous désirable ? Quelles valeurs esthétiques défendons-nous ? Quel rapport à la nature souhaitons-nous promouvoir ? Quelles technologies jugeons-nous appropriées ? Le droit à la ville ne se réduit ainsi pas à un droit d’accès individuel aux ressources incarnées par la ville : c’est un droit à nous changer nous-mêmes en changeant la ville de façon à la rendre plus conforme à nos désirs les plus fondamentaux. C’est aussi un droit plus collectif qu’individuel, puisque, pour changer la ville, il faut nécessairement exercer un pouvoir collectif sur les processus d’urbanisation. Il importe dans cette perspective de décrire et d’analyser la manière dont, au cours de l’histoire, nous avons été façonnés et refaçonnés par un processus d’urbanisation toujours plus effréné et étendu, animé par de puissantes forces sociales et ponctué de violentes phases de restructurations urbaines par « destruction créative », ainsi que par les résistances et les révoltes que ces restructurations suscitaient. On saisira alors toute l’actualité de la thèse d’Henri Lefebvre : le processus urbain étant essentiel à la survie du capitalisme, le droit à la ville, autrement dit le contrôle collectif de l’emploi des surplus dans les processus d’urbanisation, doit devenir l’un des principaux points de focalisation des luttes politiques et de la lutte des classes. (Cet essai est une version développée et enrichie d’un article publié dans La Revue Internationale des Livres et des Idées n° 9, janvier-février 2009.)

Source Book Second Edition Staple-bound 50 pages Texts in English   New       EUR 10 out of stock

Annwen, Herbal Abortion, Godhaven Ink, 2002

Since before recorded history women have been able to control their own fertility using plants. Whether it be for increasing the chances of conceiving, contraception, abortion or starting delayed periods, women have known how to listen to their bodies and affect them. It’s only fairly recently that we’ve given over all knowledge of our bodies to medical professionals.

Criticism/Theory Softcover 506 pages 20 x 17 cm Texts in French   New       EUR 35.5 out of stock

Pauline Chevalier, Une histoire des espaces alternatifs à New York – De SoHo au South Bronx (1969-1985), Les presses du réel, 2017

Les pratiques artistiques dans les « espaces alternatifs » à New York.

112 Greene Street, The Kitchen, Artists Space, The Clocktower, P.S.1, Franklin Furnace, ou Fashion Moda : ces lieux nés durant la décennie 1970, et parfois toujours en activité, ont laissé une empreinte durable sur la scène artistique new-yorkaise.
« Espaces alternatifs », d'abord installés dans ces quartiers industriels du sud de Manhattan qui deviendront SoHo et TriBeCa, puis dans l'East Village, le Queens, Brooklyn, ou encore le sud du Bronx, ces lieux d'exposition, de création et de sociabilité établis en marge des institutions muséales et des galeries commerciales ont favorisé l'épanouissement de nouvelles pratiques : art processuel, danse postmoderne, art vidéo, performance.

C'est une enquête historique et un parcours géographique que propose l'ouvrage, mettant en lumière l'articulation entre ces pratiques et les phénomènes institutionnels, sociaux, économiques et urbains dont elles ne peuvent être dissociées. Si les installations dans les espaces bruts du 112 Greene Street ou l'exposition inaugurale de P.S.1 révèlent un engouement pour le matériau urbain, c'est aussi la place des artistes dans la ville de New York qui est alors constamment interrogée, depuis la légalisation des premiers lofts jusqu'aux critiques virulentes de la gentrification qui émanent de la communauté artistique elle-même. Alors qu'au début des années 1970 ces lieux alternatifs profitent d'un contexte économique favorable et du soutien d'une nouvelle politique culturelle fédérale et locale, le milieu des années 1980 sonne le glas d'un mouvement. « The Fun is gone » arbore la Fun Gallery à sa fermeture dans l'East Village en 1985. La scène alternative s'essouffle sous la présidence Reagan, non sans avoir nourri sa propre histoire et contribué à la constitution d'une mythologie et d'un héritage dont l'ambivalence persiste aujourd'hui.


Pauline Chevalier est maître de conférences à l'université de Bourgogne – Franche-Comté où elle enseigne l'histoire de l'art et la muséologie. Sa recherche porte sur les convergences entre littérature, danse, sculpture et image en mouvement dans l'art américain depuis les années 1960, et sur les croisements entre espace d'exposition et espace scénique dans l'art contemporain.

Criticism/Theory Softcover 220 pages Texts in French   New       EUR 30 ORDER

Audre Lorde, Sister Outsider. Essais et propos d'Audre Lorde, Éditions Mamamélis, 2003

Sur la poésie, l’érotisme, le racisme, le sexisme…

Un souvenir revient dans les écrits d'Audre Lorde. C'est l'hiver à New York. Audre est dans le métro avec sa mère. Emmitouflée, elle es assise à côté d'une dame en manteau de forrure. Elle regarde la dame, blanche, qui d'une main regreuse retire le pan de manteau qui effleure l'enfant. Une enfant Noir que ne comprend pas el cherche désespérément un cafard, une poussière, bref une saleté justifiant ce geste. Quelque chose pour ne pas réaliser que la saleté... c'est elle. Ensuite, le regard rageur de la dame blanche qui tue l'enfant Noir de cinq ans parce qu'elle ne peut pas le nommer: le regard du racisme. 

Un souvenir vrillé en selle, plus qu'une douleur, une souffrance indélébile qui permet à la poète adulte d'affirmer qu'au fond, en Amérique, on ne veut pas que les Noir-e-s vivent. 

Audre à vécu, survécu, pour nous dire son "amérique", ses passions, ses colères, dans une série d'écrits lumineux.

Anthology, Monograph Softcover 800 pages 280 x 205 cm Texts in French / English   New       EUR 58 ORDER

Vincent de Roguin, The Young Gods / Documents 1985-2105, Éditions La Baconnière, 2017

Un ouvrage de 800 pages consacré au groupe, compilant 30 ans de photographies, coupures de presse et ephemera diverses, tirées des archives personnelles du groupe ou récoltées aux quatre coins du globe.

Sous la direction de Vincent de Roguin.

Criticism/Theory Softcover 154 pages 23 x 15 cm Texts in English   New       EUR 25 ORDER

The Milan Women's Bookstore Collective, Sexual Difference. A theory of social-symbolic practice, Indiana University Press, 1990

The Milan Women's Bookstore Collective was founded at the begginning of the seventies. It is comprised of about fifty women of diverse ages and professions: students, teachers, professionals, artsits, and others, between the ages of twenty-two and twenty-six. The group takes its name from a bookstore opened in 1975 in the center of Milan. It was especially known for their texts in political theory, one of which is Più donne che uomini (More Women than Men) (1983), translated and published in French, German, Spanish and English. 

Artist's book First Edition Paperback 108 pages 17 x 10 cm   New       EUR 10 ORDER

Jean-Michel Wicker, e industrial, Donlon Books, Motto Books, 2014

Published on the occasion of Jean-Michel Wicker's exhibition e industrial, at Cubitt, London, 29 August – 28 September 2014.

Criticism/Theory, Anthology First Edition Softcover 320 pages 22 x 14 cm Texts in French   New       EUR 20 ORDER

Elisabeth Lebovici, Ce que le sida m’a fait. Art et activisme à la fin du XXe siècle, JRP|Ringier, 2017

L'historienne et critique d'art revisite, avec sa mémoire de témoin, les liens entre art et activisme durant les « années sida » en France et aux États-Unis. Composé de textes monographiques, d'entretiens et d'essais thématiques, cet ouvrage rédigé à la première personne rend compte d'une créativité artistique et activiste née de l'urgence de vivre et du combat pour la reconnaissance de tous·tes.

Restituer la parole des ami·e·s de lutte, articuler les « je » et « nous » d'alors et d'aujourd'hui, faire retour sur des faits et affects peu connus du public français, analyser l'« épidémie de la représentation » consécutif à l'apparition du sida : telle est l'entreprise de cet ouvrage, conçu par Elisabeth Lebovici comme un véritable « discours de la méthode » où, toujours, le personnel est politique, le public et le privé s'intriquent. Engagée aux côtés des activistes français et américains de la lutte contre le sida, observatrice privilégiée, en tant qu'historienne de l'art et journaliste, des débats et enjeux des années 1980 et 1990, l'auteure analyse ce moment charnière des liens entre art et activisme, qu'elle revisite avec sa mémoire de témoin, en survivante affectée.

Ce volume propose ainsi, dans un va-et-vient constant entre les États-Unis et la France, une cosmologie élective : ACT UP, les « arbres téléphoniques », Richard Baquié, Gregg Bordowitz, Alain Buffard, Douglas Crimp, les « enterrements politiques », General Idea, Nan Goldin, Félix González-Torres, Gran Fury, L'Hiver de l'amour, Roni Horn, Eve Kosofsky Sedgwick, Zoe Leonard, Mark Morrisroe, William Ollander, le « Patchwork de noms », The Real Estate Show, Lionel Soukaz, Philippe Thomas, Georges Tony Stoll, Paul Vecchiali, David Wojnarowicz, Dana Wyse, les zaps, etc.

Criticism/Theory Softcover 101 pages Texts in French   New       EUR 20 ORDER

Carla Lonzi, Crachons sur Hegel. Une révolte féministe, ETEROTOPIA, 2017

Carla Lonzi achève Crachons sur Hegel durant l’été 1970 et signe avec ce livre une rupture intellectuelle, artistique, politique et existentielle, qui s’accompagne d’un tournant décisif dans sa vie personnelle. L'auteure considère que l’oppression des femmes et le dualisme homme-femme sont constitutifs de la culture occidentale. La dialectique maître-esclave de Hegel, et à sa suite le marxisme, ne font que mettre en sourdine l’oppression encore plus radicale qui réside dans le rapport homme-femmes et qui « se cache dans les ténèbres des origines ». C’est la culture patriarcale qui est dialectique. Carla Lonzi oppose à cette vision un mouvement de sortie décisif, qui exige de passer de l’autocritique à l’imagination, de la domination culturelle à la déculturation active. Si la survie est une valeur, alors la femme doit se reconnaître comme immanence, là où l’homme est transcendance et abstraction et néglige la vie. Ce qui existe est le présent, non le but.

Le mouvement féministe des années 1970 trouve avec Carla Lonzi et son groupe Rivolta Femminile des femmes capables de renverser le sens des choses, et ce même à l’intérieur d’un mouvement historique de transformation des mœurs qui ne parvenait pas à briser le tabou ancestral de l’asservissement des femmes ; le sujet imprévu – relatif, aurait ajouté Simone de Beauvoir. Rendre la femme à elle-même est le parcours que Carla Lonzi dessine avec ce livre.

Monograph First Edition Hardcover 336 pages Texts in English   New       EUR 23 ORDER

Stephen Willats, Artwork as Social Model: A Manual of Questions and Propositions, RGAP, 2012

Stephen Willats’ art practice addresses contemporary social and cultural issues. His polemic takes ideas beyond the norms and conventions of the object-based art world, to explore possibilities inherent within communal groups.

In many of his projects he has collaborated with members of diverse communities in a variety of everyday settings, initiating interventions that build on the richness and complexity of self-organisation to determine and reinforce a sense of identity.The result is a body of artworks with a dynamic, interactive, social function.

This manual, which includes texts, interviews and artwork from five decades of practice, is intended as a tool for any artist or practitioner looking to find a meaningful relationship with contemporary society. It proclaims, and argues for, a culture that promotes the fluid, transient, relative and complex society from which it stems.

Criticism/Theory First Edition Softcover 600 pages 20 x 13 cm Texts in English   New       EUR 26 ORDER

Pedro Neves Marques, The Forest & the School – Where to Sit at the Dinner Table?, Archive Books, 2015

An anthology interrogating the concept of antropofagia in Brazilian thought and its philosophical, ecological, and cosmopolitical influence.

To eat a frog, the missionary Jesuit priest, the enemy tribe, the whole history of colonial domination in South America, is to serve your ancestor at a dinner table, without nostalgia, for what you are digesting is your future as a human—and that includes a frog-future as well. In the Sixteenth century, the image of Amerindian anthropophagy was at the center of disputes on the meaning of humanity. In the early Twentieth century, it was again re-discovered by the Brazilian avant-garde associated with the imprint Revista de Antropofagia. Antropofagia is a cosmopolitical philosophy, a cannibal metaphysics extending well beyond a pacifying, multicultural view of appropriation. Eating another human is to cross the ontological boundaries imposed by Western modernity, capitalist labor, the Cartesian-Freudian self. Nature and culture are in the perspective of the hunter and the hunted. To become prey is the movement of humanity.

The bookgathers texts from sixteenth century chronicles on cannibalism, the Brazilian avant-garde, the multinaturalist perspectivism, the declaration of the Rights of Nature, the centrality of the indigenous in current political struggles, as well as Tropicália. With texts by Hans Staden, Jean de Léry, Michel de Montaigne, James Frazer, Manuela Carneiro da Cunha, Alfred Jarry, Oswald de Andrade, Antônio de Alcântara Machado, Oswald Costa, Freuderico, Japy-Mirim Poronominare, Garcia de Rezende, Raul Bopp, Flávio de Carvalho, Glauber Rocha, Joaquim Pedro de Andrade, Hélio Oiticica, Hélène Clastres, Pierre Clastres, Félix Guattari, Eduardo Viveiros de Castro, Bruno Latour, Davi Kopenawa and Bruce Albert, Tânia Stolze Lima, Alexandre Nodari, Jean Tible, Paulo Tavares, Giuseppe Cocco, Suely Rolnik.

Criticism/Theory First Edition Softcover 212 pages Texts in French   New       EUR 17 out of stock

Coll., Éducation populaire et féminisme. Récits d'un combat (trop) ordinaire, La Grenaille, 2016

Cet ouvrage est le fruit d’un travail mené par onze femmes pendant plus de trois années au sein du réseau d’éducation populaire la Grenaille. Ce réseau se revendique en résistance contre toute forme de domination (sexisme, racisme, classisme), propose des formations afin de se réapproprier collectivement le politique, mais comme bien d'autres organisations n'a pas été capable de penser ces questions en internet. Un réseau qui se découvre traversé par le sexisme. Un réseau qui hiérarchise les luttes.

C’est suite à une agression sexuelle que nous avons collectivement pris conscience de l’ampleur de l’oppression patriarcale au sein même de nos organisations de travail. Nous avons souhaité publié cet ouvrage pour agir vers plus d’égalité. Il relate à la fois l’expérience vécu au sein de l’environnement de la Grenaille mais apporte aussi des témoignages d’autres structures. Par ailleurs, vous trouverez à la fois une vulgarisation des théories féministes et des apports méthodologiques permettant de mettre au travail les rapports sociaux de sexe au sein d’un groupe.

Criticism/Theory First Edition Softcover 304 pages Texts in English   New       EUR 16 out of stock

Sue Clayton, Kodwo Eshun, Green Gartside, Post Punk Then And Now, Repeater, 2016

What were the conditions of possibility for art and music-making before the era of neoliberal capitalism? What role did punk play in turning artists to experiment with popular music in the late 1970s and early 1980s? And why does the art and music of these times seem so newly pertinent to our political present, despite the seeming remoteness of its historical moment?

Focusing upon the production of post-punk art, film, music, and publishing, this book offers new perspectives on an overlooked period ofcultural activity, and probes the lessons that might be learnt from history for artists and musicians working under 21st century conditions of austerity.

Source Book 5ème édition revue et augmentée Softcover 242 pages Texts in French   New       EUR 22 ORDER

Rina Nissim, Mamamélis : manuel de gynécologie naturopathique à l'usage des femmes, Éditions Mamamélis, 2016

À l'image de l'auto-examen pratiqué par les femmes elles-mêmes à l'aide d'un miroir et d'une lampe de poche et du mouvement self-help qui en est né, ce manuel propose la réappropriation par les femmes de médecines douces, globales et efficaces. 

Artists' writings First Edition Softcover 1048 pages Texts in English   New       EUR 45 ORDER

Donald Judd, Writings, Judd Foundation, 2016

Judd’s earliest published writing, consisting largely of reviews for hire, defined the terms of art criticism in the 1960s, but his essays as a graduate student at Columbia contain the seeds of his later writing, and allow readers to trace the development of his critical style.
The largest addition of newly available material is Judd’s unpublished notes--transcribed from his handwritten accounts of and reactions to subjects ranging from the politics of his time, to the literary texts he admired most, from complaints about pluralism in art to his admiration for Giambattista Vico, and through him, Lucretius. In these intimate reflections we see Judd’s thinking at its least mediated--a mind continuing to grapple with questions of its moment, demonstrating the intensity of thought that continues to make Judd such a formidable presence in contemporary art. 

Monograph First Edition Soft cover, perfect binding 144 pages Texts in German & French   Good condition       EUR 240 ORDER

30 Jahre / 30 ans teo jakob: Robert und Trix Haussmann, teo jakob, 1987

Monograph of Swiss architects and designers Trix and Robert Haussmann, published on the occasion of the eponymous show in the occasion of the 30st anniversary of the design company, September 19 – October 17 in Geneva and October 23 – November 21, 1987 in Bern.

Featuring beautiful reproductions of Hausmann's works between 1958 and 1987, as well as texts from Teo Jakob, Sibylle Heusser-Keller, Florian F. Adler.

Rare item. Cover is sun-faded, o/w copy in perfect condition.

Criticism/Theory First Edition Softcover 420 pages Texts in French   New       EUR 28 ORDER

Coll., Pour un féminisme de la totalité, Éditions Amsterdam, Période, 2017

Le féminisme fait souvent office de faire-valoir à tous les programmes, émancipateurs ou non. Du côté du bloc au pouvoir, les « droits des femmes » sont devenus un argument du maintien de l’ordre, des lois islamophobes à la politique d’incarcération des non-Blancs. Parmi les progressistes, le féminisme est une lutte parmi d’autres, qu’on cite volontiers entre l’antilibéralisme et la défense de l’environnement. À l’inverse, ce livre propose de donner toute sa portée au féminisme, de restaurer sa vocation révolutionnaire, de clarifier sa contribution à tout projet de bouleversement de l’ordre des choses. En quoi transformer la famille, la sexualité, l’organisation de la reproduction sociale et biologique, le travail domestique ou encore le travail affectif implique-t-il de révolutionner la vie quotidienne, la santé, la culture, le travail salarié, le logement, la vie collective, les allocations sociales ? Comment les apports du féminisme noir permettent-ils de repenser le dépérissement de l’État ?
Ce recueil, regroupant des textes fondateurs du féminisme marxiste et des articles plus contemporains, est un manuel à l’usage de celles et ceux qui ne se satisfont pas de transformations partielles, mais qui entendent changer le système dans sa totalité.

Avec des contributions de Eleanor B. Leacock, Matthieu Renault, Johanna Brenner et Maria Ramas, Tithi Bhattacharya, Sara Farris, Silvia Federici, K. D. Griffiths et J. J. Gleeson, Kevin Floyd, Johanna Brenner, Morgane Merteuil, Peter Drucker, Gianfranco Rebucini et Angela Davis.
Ouvrage dirigé par Félix Boggio Éwanjé-Épée, Stella Magliani-Belkacem, Morgane Merteuil et Frédérique Monferrand.

Artist's book First Edition Soft cover, perfect binding 52 pages 28 x 21 cm Texts in English   New       EUR 26 ORDER

H. R. Giger, Polaroids, 9783906011, 2014

Polaroids contains a selection of unpublished photographs from the personal archives of the Swiss artist and set designer H.R. Giger. Given the ephemeral nature of the Polaroid format, these are snapshots that the artist used as references for his own work as well as for process and work documentation. He personalized many of the Polaroids that customarily lay in piles around his crowded, darkly decorated home in Zurich by scratching, painting, and drawing over the motifs in a surreal and animating style. Casual and light in their approach, the photographs intimate sex, death, pop, and his inscrutable sense of humor. They provide a view into a corner of Giger’s world that until now had remained largely overlooked.
 
H.R. Giger (1940-2014) was a Swiss painter, sculptor, and industrial and set designer.

Artist's book First Edition Softcover 48 pages 19 x 12 cm Texts in English   New       EUR 15 ORDER

Emil Michael Klein, PAINTINGS 16, BECKBOOKS, 2016

This book gathers a series of paintings by the Swiss artist Emil Michael Klein, produced between 2014 and 2016. The paintings are realised on a dark primer, which the artist covers with a white tone, leaving out lines. This series underlines the artist's move from his former studio in Renens to the new one in Zurich where he is based since 2015. Klein generally works on a group of several paintings at the same time, and takes them through different states and formes. Former works often set a starting point for new compositions, in which the form and style are adapted or changed, in a repetitive gesture. PAINTINGS 16 gathers a sequence of 24 paintings and allows the reader to easely navigate from one to another.

Emil Michael Klein was born in 1982 in Munich, lives and work in Switzerland.

/

Cette publication présente une série de peintures de l’artiste suisse Emil Michael Klein, produites entre 2014 et 2016. Celles-ci sont réalisées sur un fond sombre, que l’artiste couvre d’un ton blanc, en laissant des lignes apparentes. Cette série marque le déplacement de l’artiste de son ancien studio de Renens à celui de Zürich dans lequel il est installé depuis 2015. Klein travaille généralement sur un groupe de plusieurs peintures à la fois, et leur fait traverser ensemble différents états, lieux, formes. Ce sont souvent les travaux précédents qui forment un point de départ à de nouvelles compositions, dont le format et le style sont ré-adaptés, en un geste répétitif.
PAINTINGS 16 rassemble une séquence de 24 toiles et offre au lecteur la possibilité d’un mouvement fluide d’une peinture à une autre.

Emil Michael Klein est né en 1982 à Munich, il vit et travaille en Suisse.

Your cart contains 0 item. Check out here.
Item added to cart.