Children's book Texts in French   New       EUR 12 ORDER

Jacques Chessex, Danièle Bour, Marie et le Chat Sauvage, Grasset Jeunesse, 2013

Marie préfère se promener dans les bois plutôt qu'aller en classe. Quand elle rencontre un gros chat sauvage, ils se lient aussitôt d'amitié, mais les parents de Marie ne voient pas cette relation d'un bon oeil...
 

Children's book 117 pages Texts in French   New       EUR 32 ORDER

Anne Blanchard, Francis Mizio, Serge Bloch, L'encyclopédie des rebelles insoumis et autres révolutionnaires, Gallimard, 2018

Le monde ne les a pas satisfaits... Ils l'ont révolutionné ou ont tenté de le faire ! Esclaves, soldats ou simples êtres humains, ils ont dit " non " aux tyrans et aux oppresseurs. Penseurs ou écrivain:, ils ont lutté contre les inégalités et les injustices. Scientifiques ou artistes, ils ont questionne les principes, repoussé les limites. Retournons avec tendresse sur les pas de l'enfance de ces rebelles. Partageons avec humour leurs interrogations de jeunesse. Découvrons les temps forts d leur vie pour saisir comment ces noms célèbres ont laissé leur empreinte. Illustré d'une centaine de photos d'époque, cet ouvrage écrit dans un style accessible à tous permet de revivre la genèse de cet événement clé de la seconde guerre mondiale, depuis les prémices du projet Manhattan jusqu'aux Mimes débats de l'immédiat après-guerre.

Children's book Texts in French   New       EUR 20 ORDER

Claire Lebourg, La retraite de Nénette, LÉcole des loisirs, 2017

Vous aussi, quand vous voyez un animal en cage, vous vous sentez un peu triste et vous rêvez de pouvoir lui rendre sa liberté ? Alors cette histoire est pour vous ! Nénette est la vedette de la Ménagerie du Jar¬din des Plantes. La vétéran des orangs-outangs aussi, à 40 ans. Et 40 ans, justement, c'est l'âge de la retraite, a décidé le directeur du zoo (un utopiste, cet homme). La cage s'ouvre, Nénette est libre. Elle s'installe sous les toits, à Paris, telle une éternelle étudiante. Mais bientôt, la voilà qui rêve de chaleur et d'ailleurs... a partir de 5ans

Exhibition catalogue, Poetry First Edition Softcover Texts in French   Good condition       EUR 280 ORDER

Bernard Blistène, Poésure et peintrie, Musées de Marseille, 1993

En contrepoint de l'exposition "Poésure et Peintrie" qu'organisent, dans le cadre de la Vieille Charité, les Musées de Marseille, un ouvrage fait le point sur une histoire jusqu'ici fragmentaire et mal connue. A l'aide des meilleurs chercheurs et théoriciens traitant chacun l'un des aspects du sujet, le livre explore les relations qui se sont construites, de la naissance de l'époque moderne jusqu'à nos jours, entre poésie et peinture. Il ne s'agit pas pour autant d'une histoire des poètes qui ont peint, mais plus subtilement des passages et des liens qui se sont établis autour d'une poésie qui s'est faite image pour devenir un véritable fait plastique. Du Coup de dés de Mallarmé aux calligrammes d'Apollinaire ou de Pierre Albert-Birot, des Mots en liberté futuristes aux jeux Dada et à l'optophonétisme de Raoul Hausmann ou la Ursonate de Kurt Schwitters, des poèmes-objets de Breton aux logogrammes de

Christian Dotremont, du zaoum d'Iliazd aux crirythmes de Dufrêne, de la poésie concrète à la poésie visuelle ou sonore, autant de " genres " qu'on a tenus à l'écart ou dans la marge des grandes novations esthétiques du siècle et auxquels cette exposition et l'ouvrage qui l'accompagne tentent de donner leur véritable place.

Criticism/Theory First Edition Softcover Texts in French   New       EUR 25 ORDER

Guy Hocquenghem, Race d'Ep ! Un siècle d’images de l’homosexualité, Éditions la Tempête, 2018

« Je descendais une rue perdue, dans un quartier périphérique, à la recherche d’une pissotière mal famée. Sous un pont, deux loubards attendaient, adossés à leurs motos. Et quand je suis passé, ils m’ont crié, pas méchamment : « Race D’Ep ! » Comme j’étais ivre, il m’a fallu quelque temps pour comprendre. Les invertis ne parlent pas verlan. Race d’Ep, pour pédéraste. Un instant, j’avais senti flotter l’ombre d’une autre race. Ce cri, je l’avais moins senti comme une insulte que comme l’évidence résumée de mon appartenance à un autre monde, à une autre Histoire. Une histoire pas si vieille : née il y a un siècle, et dont les débuts pourraient encore être contés par des vivants. Naissance d’une nouvelle identité, devenue en cent ans une quasi-nature. Ils apparaissent un peu avant le tournant du XXe siècle, mutants des arts de l’image et des sciences médicales, se découvrant peu à peu à travers leurs représentations comme une espèce particulière. Entre les guerres, dans les convulsions de l’Allemagne pré-concentrationnaire, ils prolifèrent comme du chiendent, construisant leur propre destin jusqu’à former une nouvelle définition de l’être humain, un peuple dispersé. Un peuple sans mémoire, oublieux aussitôt des expériences vécues et des exterminations. Une conscience d’être autre qui n’est pas éternelle, mais n’est pas née non plus dans la Libération américaine des années soixante, qui a eu il y a un demi-siècle son âge d’or, continent perdu effacé par le bain de sang totalitaire. »

C’est cette histoire inconnue que ce livre, écrit en 1979, veut rendre visible au travers des images qu’elle a créées. La Race d’Ep.

Criticism/Theory Softcover 228 pages Texts in French   New       EUR 21 ORDER

Roy Wagner, L'invention de la culture, Zones Sensibles, 2014

Initialement publié en 1975 aux États-Unis, puis réédité en 1981, L’Invention de la culture marqua un tournant décisif dans l’histoire des études anthropologiques portant sur les relations complexes entre « nature » et « culture ». Dans cet ouvrage précurseur, devenu depuis une référence incontournable, Roy Wagner s’écarte du leurre que constitue à ses yeux le « relativisme culturel » pour mieux déconstruire les fondements d’une certaine tradition pour laquelle le concept de « culture » – l’objet d’étude des ethnologues de terrain – n’avait pas à être remis en question – la culture est partout, puisque la nature est partout. À rebours des théories classiques, Roy Wagner postule que la « culture » n’est qu’une pure « invention » symbolique induite par les relations humaines, qu’il s’agisse de la magie horticole des Daribis, de la publicité dans l’Amérique contemporaine, des cérémonies du Naven, de la culture de masse ou des discours scientifique, politique et écologique. En renversant finement bien des préjugés profondément ancrés dans l’histoire de l’Occident, cet ouvrage offre aujourd’hui encore des perspectives originales pour envisager notre rapport aux « autres » et à l’environnement, car « nous vivons une époque intéressante ».

Roy Wagner est anthropologue. Il dirige le département d’anthropologie de l’université de Virginie.

Criticism/Theory Softcover Texts in French   New       EUR 19 ORDER

Juliette Volcler, Le son comme arme. Les usages policiers et militaires du son, La Découverte, 2011

« Lalafalloujah », tel est le surnom donné par les GI’s à la ville irakienne de Falloujah en 2004, alors qu’ils bombardaient ses rues de hard rock à plein volume. « C’était comme envoyer un fumigène », dira un porte-parole de l’armée états-unienne. Les années 2000 ont en effet vu se développer un usage répressif du son, symptomatique de la porosité entre l’industrie militaire et celle du divertissement, sur les champs de bataille et bien au-delà. Rap, metal et même chansons pour enfants deviennent des instruments de torture contre des terroristes présumés. Des alarmes directionnelles servent de technologies « non létales » de contrôle des foules dans la bande de Gaza comme lors des contre-sommets du G20, à Toronto et à Pittsburgh. Des répulsifs sonores éloignent des centres-villes et des zones marchandes les indésirables, adolescents ou clochards.

L’enrôlement du son dans la guerre et le maintien de l’ordre s’appuie sur plus d’un demi-siècle de recherches militaires et scientifiques. La généalogie des armes acoustiques, proposée ici pour la première fois en français, est tout autant celle des échecs, des fantasmes et des projets avortés, que celle des dispositifs bien réels qui en ont émergé. Aujourd’hui, l’espace sonore est sommé de se plier à la raison sécuritaire et commerciale. Souvent relégué au second plan au cours du XXe siècle, celui de l’image, il est devenu l’un des terrains d’expérimentation privilégiés de nouvelles formes de domination et d’exclusion. Et appelle donc de nouvelles résistances.

Criticism/Theory Softcover 304 pages Texts in English   New       EUR 30 ORDER

Starhawk, The Empowerment Manual: A Guide for Collaborative Groups, New Society Publishers, 2011

Drawing on four decades of experience, Starhawk shows how collaborative groups can generate the cooperation, efficacy and commitment critical to success. Her extensive exploration of group process is woven together with the story of RootBound—a fictional ecovillage mired in conflict— and rounded out with a series of real-life case studies.

Art work, Artist's book, Artists' writings, Monograph First Edition Softcover 64 pages Texts in English and Japanese   Good condition       EUR 60 ORDER

Mike Kelley, Mike Kelley. Photographs Sculptures., Wako Works of Art, 2009

Published on the occasion of the 2009 exhibition Mike Kelley: Photographs / Sculptures at Wako Works of Art in Tokyo, this catalogue features full color illustrations of six never before shown photographic series and a new body of sculptural works. A number of self-portraits from 1987 mimic turn-of-the-century spiritualist photography, and depict Kelley exuding "ectoplasm" in the form of cotton and smoke from different parts of his head. A subsequent series of photographs shot through a Vaseline-coated lens features dancer and choreographer Anita Pace enveloping her nude body in scarves embellished with Irish-American and Heavy Metal iconography, a reference both to Vaseline's function as a sexual lubricant and to the soft-focus, romantic symbolism of early pictorialist photography. These are followed by a 1996 series depicting sinister-looking amorphous globules and puddles, photographs that Kelley sees as "overt attempts at applying the aesthetics of of painterly biomorphic abstraction to photography". Kelley's new body of sculptures, entitled "Kandors", recreates different versions of the futuristic city rendered in the Superman comic books. Also featured is an essay written by Kelley to accompany the exhibition, and a number of poetic texts printed alongside the photographs.

Art work, Exhibition catalogue, Monograph First Edition Softcover 240 pages Texts in Deutsch         EUR 45 ORDER

Ana Mendieta, Ana Mendieta. Traces., Hatje Cantz, 2013

Voller Einfallsreichtum und Provokationslust schuf Ana Mendieta (1948 1985) während ihres kurzen Lebens ein innovatives und radikales Werk, in dem sie ihren Körper mit elementaren Stofflichkeiten wie Blut, Feuer, Erde oder Wasser verband und in Performances zu organischen Skulpturen formte. Leben, Tod, Wiedergeburt und spirituelle Wandlung sind zentrale Sujets im Schaffen der Künstlerin, die, in Kuba geboren, früh nach Amerika geschickt, an den Brüchen des Exildaseins und kultureller Heimatlosigkeit litt. Ihre »earth-body works« sind von mysteriös-poetischer Anmutung. In der Symbiose mit der Natur wird ihr Körper zur gespenstischen Silhouette aus tobenden Flammen oder schäumenden Wellen. Gottheiten erscheinen in Sand gemalt, auf Stein geritzt oder in Erde gezeichnet. Neben Zeichnungen, Foto- und Filmarbeiten werden erstmals Schriften und Originaldokumente der Künstlerin veröffentlicht. Ausstellung: Hayward Gallery, London 24.9. 15.12.2013 | Museum der Moderne Salzburg 29.3. 6.7.2014

Hardcover 38 pages 25 x 18 cm   Very good condition, including ex-libris from previous owner Pascal Doury       EUR 120 ORDER

Sol LeWitt, Four colors and all their combinations, 1987

Political theory Softcover 23 x 16 cm Texts in French   New       EUR 10 ORDER

Yves Delhoysie, Georges Lapierre, L'incendie millénariste, Os Cangaceiros, 2003

"La question de savoir si l'Âge d'Or a existé une fois, quelque part, est ici hors de propos. La question véritable étant plutôt que des hommes, depuis toujours, ont été fascinés par l'idée d'un temps et d'un monde où l'on vivrait en toute liberté, sans être assujetté au labeur et sans être séparé par le règne de l'argent et de la propriété privée. Ce rêve conserve aujourd'hui encore tout son sens."

Reproduction de l'édition de 1987 du livre de Os Cangaceiros, groupe autonome français des années 1980. Il y est question de millénarisme chrétien, d'anarchisme andalou, de banditisme social brésilien et de culte du cargo en Mélanésie.

Crise & Capital Softcover Texts in French   New       EUR 13 ORDER

Edward P. Thompson, Temps, discipline du travail et capitalisme industriel, La Fabrique, 2004

Au XVIIIe siècle, l’heure, jusque-là indiquée par la hauteur du soleil, le son des cloches ou le rythme des marées, devient un chiffre donné par les horloges. Paru pour la première fois en 1967, cet essai analyse l’évolution du rapport au temps dans le processus d’industrialisation des sociétés occidentales et montre en quoi il est un élément central du processus d’évolution capitaliste.

Dans une langue très accessible et parfois même fleurie, Thompson décrypte minutieusement les conditions de mise en place du travail  "moderne" qui, loin d’être le simple résultat d’une évolution "naturelle", sont issues de processus interdépendants. Avec la révolution industrielle, une nouvelle organisation de la journée de travail se met en place (spécialisation des tâches, organisation verticale, abandon progressif du travail à domicile…). La présence de l’horloge sur le lieu de travail comme dans le village et même à la maison est un symptôme – en même temps qu’un élément clé de cette dynamique – de la fonction du découpage temporel objectivé, et de sa maîtrise par les patrons, dans le type nouveau de production et de travail qui s’étend à cette époque. Le  "temps-horloge" va petit à petit s’imposer et remplacer le  "temps-nature" qui régentait jusqu’alors les journées des travailleurs.

La révolution industrielle est ainsi corrélative d’une nouvelle conception du temps dans laquelle celui-ci doit être maîtrisé, exploité. De l’organisation du travail à la planification des loisirs, de l’exploitation de l’espace à la conception du quotidien, ce sont toutes les structures de la société capitaliste moderne qui naissent des rouages du temps mesuré.

Répression Softcover 208 pages Texts in French   New       EUR 16 ORDER

Mathieu Rigouste, La domination policière. Une violence industrielle, La Fabrique, 2012

La violence policière n’a rien d’accidentel, elle est rationnellement produite et régulée par le dispositif étatique. La théorie et les pratiques de la police française sont profondément enracinées dans le système colonial : on verra dans ce livre qu’entre les brigades nord-africaines dans les bidonvilles de l’entre-deux-guerres et les brigades anti-criminalité (les BAC) dans les « cités » actuelles, une même mécanique se reproduit en se restructurant. Il s’agit toujours de maintenir l’ordre chez les colonisés de l’intérieur, de contenir les territoires du socio-apartheid. Le développement des armes « non létales » – Flash Ball, Taser… – propulse aussi une véritable industrie privée de la coercition.
Rigouste montre comment l’expansion du marché international de la violence encadre la diffusion des doctrines de la contre-insurrection et permet de les appliquer à l’intérieur des métropoles impériales.
Cette enquête, fondée sur l’observation des techniques et des pratiques d’encadrement et de ségrégation depuis ceux qui les subissent et les combattent, montre comment est assurée la domination policière des indésirables, des misérables et des insoumis en France.

Territoires Softcover Texts in French   New       EUR 13 out of stock

Laurent Cauwet, La domestication de l'art. Politique et mécénat, La Fabrique, 2017

Les poètes et les artistes sont comme tout le monde, ils doivent se nourrir et se loger, ils ont besoin d’argent. Mais la marchandisation générale a bouleversé la relation qu’ils avaient nouée avec le pouvoir politique et les mécènes depuis le temps des Médicis. La culture – le ministère de la Culture, mais pas seulement – est devenue une entreprise, explique Laurent Cauwet. Les poètes et les artistes sont ses employés, qui ont des comptes à rendre à leur employeur. « La prolétarisation des savoir-faire de l’art et de la pensée oblige à pratiquer avec plus ou moins de subtilité l’autocensure et le formatage des œuvres commandées. » L’entreprise culture, qui prône un humanisme universel, va exporter le bon art et la bonne parole dans les quartiers populaires pour éduquer la plèbe – dès lors, on peut se demander « quelle peut être la place d’un artiste ou d’un poète, rémunéré par ce même État qui rémunère les policiers qui insultent, frappent, emprisonnent et tuent ? »

Le mécénat privé est l’autre face de l’entreprise culture : Vuitton (LVMH, Bernard Arnault) et son « grand oiseau blanc » au bois de Boulogne, « cadeau aux Parisiens »; Benetton et son projet Imago Mundi, collection de petites œuvres commandées à des artistes du monde entier, mais pas aux ouvrières d’Asie, d’Afrique et d’Europe de l’Est qu’il exploite, ni aux indiens Mapuches de Patagonie qu’il chasse de leurs terres ; la fondation Cartier s’opposant à ce que Frank Smith lise un texte où il est question de Gaza (« On ne peut pas aborder un tel sujet à la fondation »), etc.

La culture, qu’elle soit une commande publique ou un investissement privé, est devenue une « entreprise » de pacification tout à fait profitable.

Crise & Capital Softcover 296 pages Texts in French   New       EUR 22 ORDER

Wendy Brown, Défaire le démos. Le néolibéralisme, une révolution furtive, Éditions Amsterdam, 2018

Au cours des dernières décennies, l’efficacité a été érigée au rang de valeur primordiale au sein des sociétés occidentales : de l’évaluation des pratiques gouvernementales et des institutions au rapport à soi des individus, l’impératif de valorisation est devenu la norme, tout et tout le monde étant désormais traité comme capital. Analysant les transformations de l’université, celles de l’ordre juridique ou l’emprise acquise par le jargon des « meilleures pratiques », Wendy Brown montre comment la rationalité politique néolibérale – nouvel ordre du discours qui excède largement le domaine de l’économie – introduit partout la logique du marché. Reprenant le fil de l’étude du néolibéralisme là où Foucault l’avait abandonnée, elle explique que la logique sacrificielle qui sous-tend les modèles de la « gouvernance » et de l’homo œconomicus menace la possibilité même de constitution de sujets politiques et, par conséquent, les fondements de la démocratie.

Monograph First Edition Softcover 94 pages Texts in English   New       EUR 15 ORDER

Maria Eichhorn, 5 weeks, 25 days, 175 hours, 2016

This publication was produced on the occasion of Maria Eichhorn’s exhibition '5 weeks, 25 days, 175 hours' at Chisenhale Gallery, 23 April - 29 May 2016.

Political theory, Crisis & Capital Softcover 92 pages Texts in English   New       EUR 13 ORDER

Mark Fisher, Capitalist Realism: Is there no alternative?, Zero books, 2009

After 1989, capitalism has successfully presented itself as the only realistic political-economic system - a situation that the bank crisis of 2008, far from ending, actually compounded. The book analyses the development and principal features of this capitalist realism as a lived ideological framework. Using examples from politics, films, fiction, work and education, it argues that capitalist realism colours all areas of contemporary experience. But it will also show that, because of a number of inconsistencies and glitches internal to the capitalist reality program capitalism in fact is anything but realistic.

Architecture Softcover 352 pages 24 x 17 cm Texts in English   New       EUR 43 ORDER

Pino Brugellis, Gianni Pettena, Alberto Salvadori, Radical Utopias: Archizoom, Remo Buti, 9999, Gianni Pettena, Superstudio, UFO, Zziggurat, Quodlibet, 2017

Radical Utopias is the title of an exhibition that presents each of the Florentine radical architects half a century after their movement began. Emerging during a fertile moment of crisis, a period marked by the tragic flood in Florence in 1966, and characterized, throughout Italy, by strong political and social tension, but also by great artistic and linguistic renewal, the works of Archizoom, Remo Buti, 9999, Gianni Pettena, Superstudio, UFO, and Zziggurat can be seen in the major museums around the world. The writings, drawings, and projects of the seven protagonists are still in circulation and have influenced generations of architects, historians, designers and artists from many countries.
This is, therefore, the first book ever to offer readers the chance to view all their theoretical and visual work. Furthermore, thanks to an accurate reconstruction of the context in which the movement developed, it provides a unique and to a certain extent still unexplored panorama of one of the twentieth-century’s capitals of architecture.

Artists' writings First Edition Softcover 184 pages Texts in English   New       EUR 19 ORDER

David Wojnarowicz, Weight of the Earth. The Tape Journal of David Wojnarowicz, Semiotext(e), 2018

In these moments I hate language. I hate what words are like, I hate the idea of putting these preformed gestures on the tip of my tongue, or through my lips, or through the inside of my mouth, forming sounds to approximate something that's like a cyclone, or something that's like a flood, or something that's like a weather system that's out of control, that's dangerous, or alarming.... It just seems like sounds that have been uttered back and forth maybe now over centuries. And it always boils down to the same meaning within those sounds, unless you're more intense uttering them, or you precede them or accompany them with certain forms of violence.—from The Weight of the Earth

Artist, writer, and activist David Wojnarowicz (1954–1992) was an important figure in the downtown New York art scene. His art was preoccupied with sex, death, violence, and the limitations of language. At the height of the AIDS epidemic, Wojnarowicz began keeping audio journals, returning to a practice he'd begun in his youth.The Weight of the Earth presents transcripts of these tapes, documenting Wojnarowicz's turbulent attempts to understand his anxieties and passions, and tracking his thoughts as they develop in real time.

Edited by Lisa Darms and David O'Neill.

Your cart contains 0 item. Check out here.
Item added to cart.