Artist's book First edition of 500 copies   New       EUR 70 out of stock

Coll., Maximage Color Combinations, ECAL, 2017

This book is a tool for designers, artists and printers who are interested in personalized and unique color palettes. Created using between 2 and 5 spot colors, over 120 combinations were generated directly in the offset press by interfering with the ink unit. This unorthodox color-mixing technique helped to create more than 450 spot colors evolving over the 500 different books, turning each one into a set of totally unique combinations.

The book explores how different colors and hues can interact together, and how they can merge from one to another. Without any chapters or formulas, colors travel from shiny to matte, blue to celadon, frozen to boiling, reflective to absorbent, dark light to brain grey, spectral to metameric, sunshine to neon, from Atlanta to Albertville, or from Leipzig to Juba via Napoli and back again, in an attempt to tell infinite stories.

The user will not find here this year’s hot color nor the trends for next season. Rather, each page tells a different story that each user can relate to, reinterpret or reappropriate in their own way.


This publication follows “Maximage Formula Guide” and “Maximage Raster Guide”, and is part of the “Workflow” Research Project (R&D). It was conceived and printed during a workshop at ECAL held by Maximage and the printer Thomi Wolfensberger, Zurich.


With the participation of Giacomo Bastianelli, Mélanie Blanc, Victoire Bornhauser, Pauline Brocart, Benoît Brun, Juliette Caillault, Sebastian Davila, Ariane Delahaye, Sarah Di Venosa, Jenny Donnet-Descartes, Loïc Dupasquier, Laurence Favez, Boris Fernandez, Loana Gatti, Clément Gicquel, Marine Giraudo, Amaury Hamon, Pamela Jaton, Valentin Kaiser, Sereina Kessler, Thomas Le Provost, Vidal Mateos, Dimitri Nägele, Sophie Soulié, Laetitia Troilo, Laura-Issé Tusevo, Gwendolyn Ummel, Sabrina Vega and Matthieu Visentin.

Artist's book Hardcover 406 pages 25 x 19 cm Texts in English   New       EUR 37 ORDER

Greg Parma Smith, My Ideas, JRP|Ringier, 2018

Conceived by Greg Parma Smith as an active archive, this artist’s book combines a selection of recent paintings, an extensive number of drawings (preparatory sketches, studies, simple patterns and designs, cartoons, notes, and doodles) realized by the artist from his youth years—when drawing was his favorite medium of expression—and three essays by long-time followers of Parma Smith’s practice, namely artist and writer John Miller, art critic Kari Rittenbach, and musician and singer Hunter Hunt-Hendrix. In a very generous way, the artist thus allows us to enter his personal universe and to understand his path to painting and artistic creation.

Fiction First Edition Paperback 112 pages 17 x 11 cm Texts in English   New       EUR 11 ORDER

Tina Braegger, The Grateful Dead – A Diary by Gabriel Krampus, BECKBOOKS, 2016

Gabriel Krampus lives with his wife on a deserted island of the Idian ocean. They are both artists. At 84 years old, he decides to publish his diary, written 8 years earlier, in 2059.

“To have an island all by myself was my dream since forever, to be able to work without worldly distractions. My wife had always made conceptual work. She wanted to be buried in a beautiful place, and our private little island can definitely be described as such, so now for almost 44 years she has been watching the weather change, the time pass, the ocean come and go.“

Artist's book Edition of 150 Staple-bound 15 pages Texts in English   New       EUR 45 out of stock

Maximage, Chandigarh Furniture, Villette Édition, 2014

"Years later, some Indian scientists scouting for new settlement locations, flew over the area and spotted the remains of the huge concrete statue of a hand that seemed to be trying to reach out at them through the dense vegetation engulfing it.“

Concept: David Keshavjee, Andreas Koller, Guy Meldem.
Designed in India and printed on hand-made paper from Pondicherry. 

Poster Edition of 100 copies 70 x 100 cm   New       EUR 16 ORDER

Kim Seob Boninsegni, OCCUPY THE POOL, 2017

Silkscreen Poster designed by Dan Solbach for Occupy the Pool , a film by Kim Seob Boninsegni

Anthology, Architecture First Edition Softcover 716 pages 27 x 22 cm Texts in English   New       EUR 64 ORDER

Peter Cachola Schmal, Oliver Elser, Filipp Kurz, SOS BRUTALISM. A Global Survey, Park Books, 2017

The first-ever global survey of brutalist architecture from the 1950s to the 1970s, based on research project carried out collaboratively by Deutsches Architekturmuseum DAM and Wüstenrot Foundation.

"SOS Brutalism" is a distress signal. Since the 1950s, eminent architects around the world have realized buildings expressing an uncompromising attitude. Predominantly, yet not exclusively, they used exposed concrete, or béton brut (hence the term brutalism), for the construction. Today, many of these always controversially discussed buildings are in danger of demolition or, at least, of reconstruction that often may change their appearance beyond recognition. In recent years, an initiative to protect and preserve this significant global heritage of 20th-century architecture has gained momentum, mainly in the internet.

The result of this research to date is a global survey of brutalist architecture of the 1950s, 1960s and 1970s, presented in an exhibition at DAM in autumn 2017 and a coinciding and uniquely comprehensive book. Some 100 contributors document around 120 key buildings from this period, including many previously unpublished discoveries that are in acute danger of loss through neglect of intended demolition. Moreover, the book features overviews of brutalism in architecture in twelve regions around the world. Case studies of hotspots such as the Macedonian capital Skopje or New Haven, Connecticut, and essays on the history and theory of brutalism round out this lavishly illustrated book. The supplement collects papers of an international symposium on brutalism in architecture held in Berlin in 2012.

Criticism/Theory Newspaper Texts in French   New       EUR 4 ORDER

Coll., Concertina. Journal du traitement médiatique du bidonville de Calais, 2018

Le jeudi 8 mars 2018, dans le XIXe arrondissement, Karim est mort aux portes du centre « humanitaire » sous contrat d’Emmaüs Solidarité. Ses espoirs de dignité liquidés sur un trottoir parisien. Foulé au pied par la ville comme un encombrant sans visage, son corps gisant sous des couvertures trempées a été laissé plusieurs heures sous la pluie, avant d’être enlevé par la police. De la même manière, ce qui ne manquera pas de frapper le lecteur de ce recueil sur le bidonville de Calais, c’est la façon dont on a discuté et disposé des « migrants » comme de biens meubles. Leur présence sur le territoire calaisien était un problème public, leurs corps des objets passifs et leurs voix inaudibles dans le récit de la « crise des migrants ».

Le travail qui suit est un journal non-exhaustif du traitement politique et médiatique des exilés de la jungle, le temps de sa brève existence. À peine plus d’un an, de l’été 2015 à novembre 2016, soit des premières annonces de la création d’un camp et des incitations de la mairie à s’installer sur la lande, jusqu’à son nettoyage manu militari. Une opération de grande ampleur, menée sous les caméras de plusieurs centaines de journalistes badgés et baladés par l’agent de communication de la préfecture. La violence de l’expulsion provient bien sûr du déploiement policier et des incendies qui ont permis de boucler l’affaire en quelques jours mais aussi et de façon moins évidente, de l’hégémonie d’une fiction médiatique qui a rendu muettes dix mille personnes en errance autour d’un brasier. Ce recueil regroupe quelques perles sordides et des textes d’origines diverses qui abordent parfois le même événement depuis des perspectives différentes, collectés au fil du temps, comme autant d’archives du décalage entre les journaux et la réalité vécue. Les articles ne sont ni corrigés (seules quelques notes ont été ajoutées pour faciliter la compréhension et des liens supprimés pour alléger le passage à la forme papier), ni commentés. Nous espérons que le lecteur saura en tirer quelques enseignements. Les relire aujourd’hui permet de reconstituer l’articulation du discours dominant, ponctué de quelques éléments dissonants pour y déceler les permanences, les tours de manches éculés, et garder en mémoire cette histoire pour éclairer la situation actuelle et son air de déjà-vu.

Comics Second Edition Staple-bound 34 pages Texts in English   New       EUR 15 ORDER

Julien Ceccaldi, Human Furniture, self-published, 2017

Hi, I'm Francis.

Tonight we are celebrating my big return!
I was away for a long time, visiting my parents, figuring some stuff out...

These are my friends !
The blond one is Caroline, she always gets what she wants...

Periodical Softcover Texts in French   New       EUR 4.5 ORDER

Coll., Timulte #10 – Mutualisations, Revue Timult, 2018

Panorama à la jumelle :
Guichet/cuisine
Comment faire comment
Esprit mutualiste, histoire d’un sabotage
1968, un service municipal en lutte
Appuyez sur la touche étoile

Lac et petite cuillère :
Vivre sans rien
Tectonique de salon
Une histoire de lutte à la sécu
Sentir l'impuissance
Plutôt fillE de pute que fillE de Keuf

Embarcations et coquillettes :
Un camion benne de stratégies
Tant qu’il y aura des mortEs
Morts de rue, rendre visible
Peuple amibe
Inconcevable à leurs yeux
La joie, cette imposture ?

Cerf-volants :
S’outiller
Piqueteras, chômeuses en lutte
Les jambes délassées
La logeuse, fabrique ton service publique (toi-même !)
Zad, ce qui nous oblige à faire ensemble
 

TIMULT
Une revue pour parler de luttes sociales et d'aspirations à changer le monde.
Une revue pour explorer les façons de faire de la théorie politique, en imbriquant les récits de vie, les émotions et les analyses, en expérimentant des manières d'écrire, d'inviter à l'écriture (ateliers et écritures collectives...). Une revue pour être plus fort·es et plus habiles faces aux oppressions, et aussi pour nous faire plaisir !

Criticism/Theory First Edition Softcover 80 pages Texts in French   New       EUR 11 out of stock

Leo Bersani, Le rectum est-il une tombe ?, L'Unebévue, 1998

Cet essai au titre provoquant se tient à la croisée de multiples chemins : d'abord l'horrible tranchée taillée par le sida dans les milieux homosexuels, et les réactions de rejet social qui s'ensuivirent. Puis le questionnement aigu sur la nature de l'identité sexuelle - bastion imprenable de la "normalité" - que toutes les nouvelles revendications des groupes gay et lesbien portaient alors en pleine lumière. Enfin, dans ce même début des années quatre-vingt, lors de ses nombreux séjours dans les Universités américaines, Michel Foucault avançait son Histoire de la sexualité (sans trop faire de mystère de la sienne), offrant ainsi à cette agitation sociale et sexuelle complexe quelques-unes de ses coordonnées historiques et philosophiques.
En faisant se heurter toutes ces dimensions hétérogènes dans un style vif, à l'occasion percutant, Leo Bersani - professeur de littérature française à Berkeley, lié aux mouvements activistes gays américains - a publié dès 1987, dans la revue October, cet essai d'emblée retentissant, aujourd'hui un classique dans les Gay and Lesbian Studies. Tout en critiquant de près les outrances verbales et idéologiques de certains militants gays et lesbiens, il en vient - via Freud et Bataille, entre autres - à interroger la jouissance supposée dans l'acte sodomique : le rectum serait-il la tombe de ce phallus priapique que vénère le style macho ?

Leo Bersani a déjà publié en français Baudelaire et Freud, en 1981, Théorie et Violence, Freud et l'art, en 1984 et en 1998, Homos, repenser l'identité.

Criticism/Theory First Edition Softcover 164 pages 23 x 17 cm Texts in French   New       EUR 15 ORDER

Prole.info, The Housing Monster. Travail et logement dans la société capitaliste, niet!

« Une maison, ce n’est pas seulement quatre murs et un toit. Depuis sa conception et sa production jusqu’à la façon dont elle vendue, habitée, revendue et finalement démolie, cette baraque ne cesse d’être traversée par des conflits. Depuis le travail sur le chantier jusqu’au quotidien du quartier, forces économiques impersonnelles et conflits très personnels se nourrissent mutuellement. Du béton, de la ferraille, du bois et des clous. De la frustration, de la colère, de la rancœur et du désespoir. Les tragédies individuelles reflètent une tragédie sociale infiniment plus large. »

Après la publication de Guerre de classe en 2005 et À bas les restaurants en 2006, le collectif américain Prole.info se confronte à nouveau avec The Housing Monster, au monstre capitaliste.

Aborder une réalité complexe avec un langage clair et direct n’est pas chose facile. Pourtant, tout au long de ce pamphlet sous forme de roman graphique, les auteurs parviennent à coller à cette nécessité. Ils rendent compte de la place du logement dans le capitalisme et de son interaction avec le travail salarié.

Criticism/Theory Softcover 232 pages Texts in French   New       EUR 25 ORDER

Ida B. Wells, Les horreurs du Sud, Éditions Markus Haller, 2015

Après l'abolition de l’esclavage au Sud des États-Unis, le lynchage s'y est répandu comme un instrument redoutable d’intimidation et d’oppression de la population noire – largement toléré et défendu par les autorités locales.  C’est dans ce contexte qu’Ida B. Wells publie ses pamphlets qui dénoncent l’injustice des exécutions extralégales, la cruauté des lyncheurs, la complicité des autorités, et fournit une analyse détaillée de leurs motifs et justifications.

Elle découvre les éléments d’une véritable logique du racisme, qui assimile les Noirs à des bêtes sauvages, considère les hommes noirs comme des prédateurs sexuels pour les femmes blanches, tient leurs paroles pour des mensonges ou des insultes, et leur entraide mutuelle pour une preuve de conspiration criminelle. Répandus par la presse et renforcés par des intérêts privés, ces clichés ont conduit aux lynchages – parfois à de véritables pogroms – et à l'érosion de l’État de droit, censé garantir l’intégrité et la liberté des plus faibles.

Ida B. Wells a révélé en détail la dynamique sociale complexe qui a conduit aux lynchages sous prétexte de viol ; cent ans plus tard, son analyse est toujours instructive.

Criticism/Theory Paperback 128 pages Texts in French   New       EUR 16 ORDER

Coco Fusco, Petit manuel de torture à l'usage des femmes soldats, Les prairies ordinaires, 2008

Un musulman détenu à Abou Ghraïb ou à Guantanamo. Une femme-soldat mettant son zèle militaire et sa féminité au service de la Guerre contre le Terrorisme. Des manuels de l’armée sur la coercition du prisonnier, et des consignes implicites sur les « tactiques sexuelles » qu’on peut employer. Tels sont les éléments de l’interrogatoire en tant que dispositif politique. Après ceux qui firent scandale en 2004, où des violences sexuelles furent exercées par des femmes, l’artiste Coco Fusco a suivi une formation militaire à l’interrogatoire, dépouillé les archives de l’armée et du FBI, et navigué dans le vertige de forums et d’images consacrés à des actes de torture sexuelle. Ce qu’elle en ressort nous confronte non seulement à « l’état d’exception » américain et au rapport des femmes au pouvoir, mais aussi à l’énigme de la domination. Cheminant de Susan Sontag à Virginia Woolf, Coco Fusco réenvisage la question de la guerre en deça et au-delà de la différence sexuelle.

Coco Fusco est artiste. Elle est aussi professeure à Columbia University, et l’auteure de plusieurs livres, parmi lesquels English is Broken Here: Notes in Cultural Fusion in the Americas et The Bodies that were not Ours.

Criticism/Theory, Cinema Softcover 180 pages 24 x 18 cm Texts in English   New       EUR 28 ORDER

Petra Bauer, Sisters! Making Films, Doing Politics, Art And Theory Publishing, 2016

Bridging the gulf between aesthetics and politics, artist and film-maker Petra Bauer reflects on her own experience of making political films and launches a theoretical argument that uncovers the aesthetic mechanisms underlying contemporary strategies for collective and feminist film-making. An exploration in artistic research, the book draws on an extensive historical archive of radical film-making and film theory, with particular focus on the British film collectives of the 1970s and films made by Palestinian and Israeli film-makers. At the investigation’s core stands ‘Sisters!’, Bauer’s collaborative film project with the London-based feminist organisation Southall Black Sisters.

Criticism/Theory Softcover Texts in French   Good condition       EUR 15 ORDER

A.S. Neill, Libres enfants de Summerhill, François Maspero, 1972

« Summerhill, c’est l’aventure d’une école autogérée fondée en 1921 dans la région de Londres. Son fondateur, le psychanalyste A. S. Neill, a mis les découvertes psychanalytiques au service de l’éducation. Il s’est dressé contre l’école traditionnelle soucieuse d’instruire mais non pas d’éduquer. Il s’est dressé contre les parents hantés par le critère du succès (l’argent). Il s’est insurgé contre un système social qui forme, dit-il, des individus “manipulés” et dociles, nécessaires à l’ensemble bureaucratique hautement hiérarchisé de notre ère industrielle. » Maud Mannoni.

Libres enfants de Summerhill, publié aux Éditions François Maspero en 1970, dix ans après sa première publication à New York et dans le bouillonnement de l’après-Mai 68, est devenu en quelques années un best-seller et s’est vendu à plus de 400 000 exemplaires. Depuis sa parution, l’expérience éducative originale décrite dans cet ouvrage a suscité de nombreux débats pédagogiques et a contribué à lancer la question des droits de l’enfant. L’école autogérée de Summerhill, malgré les controverses dont elle a pu et continue de faire l’objet, accueille toujours des pensionnaires.

Cinema, Periodical First Edition Softcover 180 pages Texts in English   New       EUR 13 ORDER

Coll., Another Gaze #01, Another Gaze Journal, 2018

The first issue contains interviews with women including Carolee Schneemann, Mania Akbari, Laura Mulvey, Alice Diop, Bette Gordon, and Lis Rhodes. It contains pieces on the films of women including Kathleen Collins, Sally Potter, Chantal Akerman, Moyra Davey, Camille Henrot, Naomi Kawase, Germaine Dulac, Alice Guy-Blaché. The first issue is divided into five sections:

FIRST LIGHT contains interviews and writing on some of the founding mothers of feminist theory and film today; EARLY VIEWING is made up of personal essays about the young female viewing experience, from experiencing anxiety at watching Susan Sontag on-screen, to a Black viewer's experience of seeing 'Africa' portrayed through 'Mean Girls' and the 'Wild Thornberries', to a queer viewer having to 'queer the absence' in order to make her space in film; WOMEN LOOKING AT WOMEN explores how women filmmakers have seen their women subjects, from Naomi Kawase to Sally Potter; SOUNDS AND VISIONS encompasses writing on alternative, 'othered' subjects or subject matter, from the trans body on-screen to how to best depict rape; LOOKING AROUND is a series of reviews of films, TV, conferences and exhibitions of the past year, by women and men.

Another Gaze was founded early in 2016 in response to the difficulty in obtaining rigorous writing – whether online or in print - about women and film: its sources being disparate, or access requiring membership of an academic institution or the will and resources to get through a ‘paywall’. Feminist criticism is not, and should not be considered elite or specialist; nor should it require the reader to have a university degree or be a self-proclaimed 'cinephile'. Particularly since the advent of the internet, young women, queer people and people of colour, have had the opportunity to discover films which reflect and affirm their lives and aspirations in a manner which is harder to find in the prescribed male canon, and to create their own.

Children's book First Edition Hardcover 32 pages 25 x 21 cm Texts in French   New       EUR 19 ORDER

Charlotte Dugrand, Bruno Bartkowiak, Jojo le pirate partage le butin, Libertalia, 2015

Jojo le pirate et ses amis sillonnent la mer des Caraïbes. Ils ont trouvé un délicieux trésor, un coffre rempli de sucreries…
C’est l’heure du partage. Chacun dit ce qu’il veut, mais comment partager le butin équitablement ? Jojo répartit les friandises en parts égales, mais Gigi-la-Vigie, qui s’était endormie, manque à l’appel… Catastrophe ! Il manque une part.
Alors que fait-on ? On ne donne rien à Gigi ? On lui donne chacun un bonbon ? Non, il va falloir tout recommencer.
C’est cela être solidaire avec ses copains. Même si certains ne sont pas de cet avis…

L’histoire de Jojo le pirate s’adresse aux 3-5 ans. Cinq personnages composent l’histoire : Jojo le pirate, Pilon (le zèbre à la jambe de bois), Trompette (l’éléphant), Capitaine Cocotte (la poule au crochet) et Gigi-la-Vigie (la girafe). L’histoire est une réflexion sur le partage et le fait d’être solidaire avec ses amis. Le capitaine n’est pas un garçon, mais une petite poule. Les illustrations laissent une part importante d’interprétation aux enfants et aux parents. On retrouve les classiques de la piraterie, mais aussi une autre philosophie que celle véhiculée d’ordinaire sur les pirates. A bord de leur bateau, il n’y a pas de chef, ils partagent le trésor en parts égales et prennent les décisions en commun.
À l’abordage !

Anthology First Edition Soft cover, perfect binding 184 pages Texts in French   Very good condition       EUR 42 ORDER

Adrian Piper, Textes d'oeuvres et essais, Institut d'art contemporain Villeurbanne, 2003

Cette publication, premier recueil de traductions en français d'écrits d'Adrian Piper, est constituée de textes d'oeuvres de la rétrospective Adrian Piper: Depuis 1965 présentée à l'Institut d'art contemporain de Villeurbanne au printemps 2003, et de quatre essais critiques: deux sur la xénophobie, un sur la triple oppression des artistes femmes noires et un sur le modernisme en art; leurs préoccupations étant étroitement liées à la production artistique de Piper, ils veulent servir à éclairer plus largement sa démarche.

Artist's book, Children's book First Edition Softcover Texts in English   New       EUR 13 ORDER

Keren Cytter, The Curious Squirrel, Pork Salad Press, 2015

The Curious Squirrel is the first in a series of three children books by Keren Cytter. The Curious Squirrel was originally written 10 years ago, but this is the first time that it has been published. It is a short tale about a baby squirrel that is asked by its mother Mrs Fox to go and buy some milk at the local grocery store. On the way the curious squirrel to buy milk it meets The Beggar Rabbit, The Notorious Junky Goose, Mrs Donkey, Mr Elephant among others and the story takes off from there.

Social sciences First Edition Softcover 336 pages Texts in French   New       EUR 31 ORDER

Eduardo Kohn, Comment pensent les forêts, Zones Sensibles, 2017

Comment pensent les forêts. Vers une anthropologie au-delà de l'humain.

Les forêts pensent-elles ? Les chiens rêvent-ils ? Dans ce livre important, Eduardo Kohn s’en prend aux fondements même de l’anthropologie en questionnant nos conceptions de ce que cela signifie d’être humain, et distinct de toute autre forme de vie. S’appuyant sur quatre ans de recherche ethnographique auprès des Runa du Haut Amazone équatorien, Comment pensent les forêts explore la manière dont les Amazoniens intéragissent avec les diverses créatures qui peuplent l’un des écosystèmes les plus complexes au monde. Que nous l’admettions ou non, nos outils anthropologiques reposent sur les capacités qui nous distinguent en tant qu’humains ; pourtant, lorsque nous laissons notre attention ethnographique se porter sur les relations que nous tissons avec d’autres sortes d’êtres, ces outils – qui ont pour effet de nous aliéner du reste du monde – se révèlent inopérants. Comment pensent les forêts entend répondre à ce problème. Cet ouvrage façonne un autre genre d’outils conceptuels à partir des propriétés étranges et inattendues du monde vivant lui-même. Dans ce travail revolutionnaire, Eduardo Kohn entraîne l’anthropologie sur des chemins nouveaux et stimulants, qui laissent espérer de nouvelles manières de penser le monde, monde que nous partageons avec d’autres sortes d’êtres.

Première édition : University of California Press, 2013. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Grégory Delaplace pour la présente édition.

Your cart contains 0 item. Check out here.
Item added to cart.