Criticism/Theory First Edition Softcover 346 pages Texts in English   New       EUR 55 ORDER

Douglas Crimp, On the Museum's Ruins, MIT Press, 1993

On the Museum's Ruins presents Douglas Crimp's criticism of contemporary art, its institutions, and its politics alongside photographic works by the artist Louise Lawler to create a collaborative project that is itself an example of postmodern practice at its most provocative. Crimp elaborates the new paradigm of postmodernism through analyses of art practices broadly conceived, not only the practices of artists—Robert Rauschenberg, Cindy Sherman, Marcel Broodthaers, Richard Serra, Sherrie Levine, and Robert Mapplethorpe—but those of critics and curators, of international exhibitions, and of new or refurbished museums such as the Staatsgalerie in Stuttgart and the Martin-Gropius-Bau in Berlin.

Criticism/Theory 185 pages Texts in French / English   New       EUR 18 ORDER

Coll., May #17, May Revue, 2017

Ce numéro revient sur l'histoire récente ou passée du Centre Pompidou, en publiant un long essai de Kim West qui évoque l'histoire du Centre Pompidou comme celle d'une expérimentation institutionnelle, qui s'inspira de modèles suédois du Kulturhuset et du Moderna Museet au début des années au début des années 1970 sous le titre annonciateur : "Coda : 'un centre vivant d'information' : la connexion de Paris ou de quoi Beaubourg fut la fin ?" À l'occasion de son 40ème anniversaire, il s'agit de voir comment le centre Pompidou a pu incarner un idéalisme cybernétique à cette époque, à travers lequel la visée de ces fondateurs étaient de rendre le musée plus accessible à tous et de le transformer en lieu de production ouvert.
(extrait de la préface)

Au sommaire du numéro 17 =>

KIM WEST : "Le complexe d’exposition. Exposition, appareil et médias, du Kulturhuset au Centre Pompidou, 1963-1977"
YANN CHATEIGNÉ : "1977"
RICHARD PARRY : "London, London"
LOTTE ARNDT : "Une image que l’on puisse habiter. Sur le film Enquête sur le/notre dehors de Alejandra Riera"
PETER FISCHLI : "The Hiking Trail Around the Airport"
 

Criticism/Theory First Edition Softcover Texts in French   New       EUR 16 ORDER

Librairie des femmes de Milan, Ne crois pas avoir de droits, Éditions la Tempête, 2017

La genèse de la liberté féminine à travers les idées et les aventures d’un groupe de femmes

« Il faut se trouver à l’origine de sa propre liberté pour en avoir une possession sûre, qui ne signifie pas une jouissance garantie mais la certitude de savoir la reproduire même dans des conditions moins favorables. Sexualiser l’ensemble des rapports sociaux jusqu’à leurs fondements a pour objectif de porter les femmes jusqu’à l’origine de leur liberté, avant les bouts de papier qui s’appellent lois ou constitutions, avant le mode sur lequel s’organise la production matérielle ou la recherche scientifique qui maintenant me donnent une bouteille de lait, puis une pilule, puis je ne sais quoi, avant les conventions sociales qui commandent aux hommes de respecter l’autre sexe. Avant, c’est-à-dire au niveau où la différence sexuelle reçoit sa première interprétation. 'La liberté, en effet, est le seul moyen pour arriver à la liberté'.»

Ne crois pas avoir de droits est le récit d'une expérience collective. L'expérience d'un groupe de femmes qui, dans les années 1970 en Italie, cherchèrent les ressources nécessaires à l'exercice de leur liberté, prenant le contre-pied d'une logique de victimisation qui leur conseillait avant tout de réclamer, légalement, les droits qui devaient permettre leur émancipation. Ce livre est l'histoire de leurs victoires comme de leurs échecs, pour que la liberté soit quelque chose de vécu plutôt que quelque chose de simplement formel. La Librairie des femmes propose un chemin singulier : investir la sphère symbolique, souvent délaissée, comme lieu où puiser afin de faire éclore une puissance féminine. Ce récit ne nous invite pas tant à suivre leur chemin qu'à nous inspirer de leur démarche, à prendre conscience de la force de toute politique qui part de soi.

Criticism/Theory First Edition Softcover 190 pages Texts in French   New       EUR 23 ORDER

Jean-Baptiste Vidalou, Être Forêts. Habiter des territoires en lutte, La Découverte, 2017

Depuis une dizaine d’années, que ce soit dans les bois de Sivens, à Notre-Dame-des-Landes, à Bure ou dans les Cévennes, il est évident qu’il se passe quelque chose du côté de la forêt. Certains ont commencé à habiter ces espaces, avec la détermination de sortir du monde mortifère de l’économie. Un tout autre rapport au monde s’y bâtit, à l’opposé de cette science militaire qu’est l’aménagement du territoire – ici contre un barrage, là contre un aéroport, ou une extraction de biomasse.
Ce n’est pas qu’une affaire locale : les paysans du Guerrero au Mexique se battent depuis plus de dix ans pour libérer leurs forêts des exploitants, les trappeurs du peuple cri du Canada défendent la forêt boréale de Broadback contre la déforestation, les Penan de Bornéo s’arment de sarbacanes contre les compagnies de plantation de palmiers à huile… Partout des luttes résonnent de cette même idée : la forêt n’est pas une réserve de biosphère ou un puits de carbone.
La forêt, c’est un peuple qui s’insurge. Nous sommes allés à la rencontre de ces forêts et de celles et ceux qui les défendent. Nous y avons découvert des continents innombrables, des sentiers inédits, des êtres ingouvernables. Toute une géographie depuis laquelle il était possible, enfin, de respirer.

Criticism/Theory Softcover 240 pages Texts in French   New       EUR 20 ORDER

Coll., lundimatin papier #01, 2017

Lundimatin est un journal en ligne qui paraît chaque lundi matin. C’est aussi une revue papier. Il s’agit dans ces pages de remonter à contre-courant le flux de l’actualité et de se dégager de la cadence des parutions hebdomadaires afin d’en extraire les articles les plus significatifs. Prendre à revers la logique d’empilement, d’écrasement et d’obsolescence quasi-immédiate de l’internet. Composer des archives pour éclaircir le présent.

Pour ce numéro, nous avons tenté de rassembler les thèmes, les angles et les signatures qui font la trame du journal en ligne. Certains s’étonneront de voir compilés dans le même ouvrage un entretien avec Adlène Hicheur, physicien condamné pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, un tract intitulé « plutôt pédés que français », la chronique d’un blockbuster, une utopie d’Alain Damasio ou encore des considérations sur la commune et le syndicalisme dans l’Espagne des années 30.

C’est pourtant le pari sous-jacent à cette menée qu’est lundimatin : agencer des éléments du réel, des paroles, des angles de vue fragmentaires, voire a priori réfractaires les uns aux autres, afin de produire une machine de vision, une certaine intelligibilité du présent. Soutenir les émeutiers de Bobigny, comprendre l’élection de Donald Trump, raconter le soulèvement syrien, détruire intellectuellement une VRP soralienne, autant d’éclairages et de partis pris qui ont jalonné l’année écoulée. Il en va de même des paris que nous lançons, à nos lecteurs, comme à nous-mêmes. S’il semblait logique d’appeler à l’annulation pure et simple de l’année 2017, il est tout aussi souhaitable d’imaginer que notre nouveau président démissionne sous deux ans. Si M. Macron fait la Une et le fond de ce numéro 1, c’est à la fois pour son insignifiance personnelle et pour la sorte de synthèse qu’il représente. Il incarne la désuétude d’une gouvernementalité à nue et la fuite en avant folle et furieuse des dispositifs de contrôle et d’asservissement. À l’implosion du champ de la politique classique coïncide le sacre de la plus débile et creuse des formes de vie : manager.

La fin d’un monde, en avançant.

Anthology First Edition Softcover 280 pages Texts in English   New       EUR 50 out of stock

AA Bronson, Phillip Aarons, Queer Zines, Printed Matter, 2008

Queer Zines, the catalogue, collects the variegated practices of zine makers past and present, from North America and Europe, and lists them alphabetically, starting with Toronto's 88 Chins and ending with the Dean Sameshima zine Young Men at Play. In a riotous assemblage of 280 pages, we find comprehensive bibliographies and sinful synopses for more than 120 zines by Alex Gartenfeld, excerpted illustrations and writings by zine makers, reprints of important articles in and about queer zines, a directory of important zine archives, and a list of zine outlets around the world.

Artists' writings First Edition Softcover 182 pages Texts in English   New       EUR 27 ORDER

Juliana Huxtable, MUCUS IN MY PINEAL GLAND, Capricious, Wonder, 2017

REAL DOLLS, ANIMATRONICS, FAUX-HUMAN ACCESSORIES, THE ABOLITION OF LAWS SURROUNDING ADOPTION, EX-VETERO FERTILIZATION
THE LIVE FEED AND PROFILE STAND AS TRUTH.

IF HISTORY WAS ROBBED, WE TAKE IT BACK BY PEELING AWAY AT LAYERS OF WIKIPEDIA DEBATES (SUBJECT LINE) RE: AUTHENTICITY.

BLACK SAMURAIS
MOORS
THE HAITIAN REVOLUTION

WHO ARE THE MODEN ASCETICS?

WEAVES FOR ERYBODY!

Mucus in My Pineal Gland is the debut collection of artist and writer Juliana Huxtable. Gathering for the first time, poems, performance scripts, and essays, this startling new book expands Huxtable’s critique of gender, sexuality, politics, whiteness, and history while establishing her as a singular poetic voice.

Juliana Huxtable is a New York City-based writer, performer, DJ, and artist. 

Source Book First Edition Softcover 288 pages Texts in Deutsch   New       EUR 60 ORDER

Peter K. Bichsel, Silvan Lerch, Autonomie auf A4. Wie die Zürcher Jugendbewegung Zeichen setzte. Flugblätter 1979–82, Limmat Verlag, 2017

Züri brännt – auf Papier
Mit einer für die Schweiz radikal neuen visuellen Sprache sorgten sie für Aufsehen: die Flugblätter der Zürcher Jugendunruhen Anfang der 1980er-Jahre. Sie entwickelten sich zum zentralen Medium der Bewegung, transportierten die autoritäts- und konsumkritische Haltung der Protestierenden mit einer provokanten, aber auch poetischen und tiefsinnigen Bildsprache. So brachten sie das Lebensgefühl einer ganzen Generation zum Ausdruck – und schockierten etablierte Kräfte in Gesellschaft und Politik. Der Band vereint über 200 Flugblätter zu einer qualitativ wie quantitativ einmaligen Sammlung und wirft einen facettenreichen Blick auf eine Zeit an der Bruchstelle zum heutigen Zürich.

Mit Texten von Heinz Nigg, Roland Fischbacher, Robert Lzicar.

Artist's book, Monograph First Edition Hardcover 745 pages 23 x 17 cm Texts in Deutsch   Very good condition
covered with semi-transparent paper
      EUR 110 ORDER

Hanne Darboven, QUARTETT '88, Verlag der Buchhandlung Walther König, 1990

Book published on the occasion of the artist's exhibitions at Portikus (Frankfurt am Main) from December 1989 to January 1990, at Renaissance Society (Chicago) between Mars and April 1990, and at Neue Gesellschaft für Bildende Kunst e. V. (Berlin) in May 1990.

Quartett '88 is dedicated to four outstanding women of the 20th century: Marie Curie, Rosa Luxemburg, Gertrude Stein, and Virginia Woolf.

Ce livre provient de la collection de Pascal Doury. Plus d'infos ici.

 

Artist's book, Monograph First Edition Hardcover 236 pages 23 x 17 cm Texts in Deutsch   Very good condition
covered with semi-transparent paper
      EUR 70 ORDER

Hanne Darboven, Evolution Leibniz 1986, Cantz Verlag, 1996

This book was published on the occasion of the eponymous exhibition at Sprengel Museum Hannover, between June 6 and October 20, 1996.

Ce livre provient de la collection de Pascal Doury. Plus d'infos ici.
 

 

Artist's book, Monograph First Edition Softcover Texts in French / English   Very good condition
covered with semi-transparent paper
      EUR 110 ORDER

Hanne Darboven, El Lissitzky Kunst und pangeometrie, Daled, Hossmann, Yves Gevaert, 1973

This book was published on the occasion of Darboven's exhibition organized by Société des Expositions at Palais des Beaux-Arts, Bruxelles.

Ce livre provient de la collection de Pascal Doury. Plus d'infos ici.

 

 

Monograph First Edition Softcover 160 pages Texts in Deutsch   Very good condition
covered with semi-transparent paper
      EUR 65 ORDER

Eva Keller, Hanne Darboven, Kunsthalle Basel, 1991

This book was published on the occasion of the artist's exhibition at Kunsthalle Basel, June 9 to July 28, 1991. Contains a text by Eva Keller.

Ce livre provient de la collection de Pascal Doury. Plus d'infos ici.
 

 

Periodical Softcover Texts in English   New       EUR 25 ORDER

Vestoj #05: On Slowness, Vestoj Journal, 2015

(...) The speed of change is a growing complaint about fashion, both amongst those whose livelihoods depend on it, and amongst those who observe these ceaseless shifts from afar. Grumbles about a ubiqui­tous acceleration are nothing new however; in fact, the grievance we appear to harbour against velocity is as old as modernity itself. Back then the machines that increasingly replaced the human hand aroused fear and trepidation; today our attitudes reflect much the same ambivalence towards the revolutions of time. It seems we always regard our own time as simultaneously the most progressive and the most relentlessly accelerated. The modernist project, however, firmly rooted the relationship between progress and speed, and in so doing also forever altered our notion of time. A universal temporal framework, with time zones, seasonal changes and accurate clocks, was constructed with the help of new technology, and the previous more subjective understanding of time had to make way for expedience and the hustle of modern life. With a more synchronised understanding of time, the future also became easier to grasp and, by extension, to control. For a future that can be measured in terms of the knowable present, is a malle­able future, a future that can be shaped according to our will. (...)

With texts by: Dr Michelle Bastian, Laura Gardner, Dr Susan S. Bean, Dr Donald B. Kraybill, Nathalie Khan, Karinna Nobbs, Professor Barbara Vinken, Karlijn Slegers, Yoshiko Iwamoto Wada, Nilgin Yusuf, Professor Frances Corner, Dr John Barker, Anja Aronowsky Cronberg and Maria Fusco.

Last copies !!

Artist's book Edition of 200 Softcover 28 x 21 cm Texts in no text   New       EUR 20 ORDER

Mathis Gasser, Zeiram, self-published, 2017

A book project by Mathis Gasser in collaboration with 53 Beck Road.

With contributions by Cedric Eisenring, Chihiro Matsumura, Mary Hurrell, Kim Seob Boninsegni, Bryan Dooley, Joshua Sex and Sanja Todorovic, Johnny Bunting, Christian Camacho, Will Sheridan JR, Richard Sides and Angharad Williams, Lando, Steve Bishop, Sven Sachsalber, Peter Bunting, Rolf Winnewisser, Marta Riniker-Radich, Viktor Timpfeev, Miriam Laura Leonardi, Stathis Tsemberlidis, Lola Bunting, Julia Hayes, Timothée Calame and Alan Schmalz, Lawrence Leaman, Anon, Ilse Weber, Marius Margot, Catherine Österberg and Jacques Rogers, Yuichi Yokoyama.

Artist's book First Edition Staple-bound 20 pages 19 x 13 cm Texts in English   Very good condition       EUR 29 out of stock

Stephen Willats, Stairwell, Coracle Press, 1990

Artist's book, made from a walk at night down the stairwell of the building 'Homecourt' in the Highfields Estate, Feltham, West London. The black-&-white photographs are grouped in pairs (i.e. recording the view up and down the stairs at any one point); the brief text is a transcription of whatever came on tape during the course of the walk. The pages are numbered in reverse order, to correspond with the floors, (walking downwards).

Criticism/Theory First Edition Staple-bound 32 pages Texts in English / Deutsch   New       EUR 9 ORDER

Silvia Federici, Witch-Hunting, Past and Present, and the Fear of Power of Women, Hatje Cantz, 2012

Small booklet published on the occasion of documenta(13) in Kassel, in the collection 100 Notes – 100 Thoughts / 100 Notizen – 100 Gedanken, edited by Bettina Funcke.

Criticism/Theory Paperback 149 pages Texts in French   New       EUR 22 ORDER

Marc Augé, Non-Lieux. Introduction à une anthropologie de la surmodernité, SEUIL, 1992

Après La Traversée du Luxembourg, Un ethnologue dans le métro et Domaines et châteaux, Marc Augé poursuit son anthropologie du quotidien en explorant les non-lieux, ces espaces d’anonymat qui accueillent chaque jour des individus plus nombreux. Les non-lieux, ce sont aussi bien les installations nécessaires à la circulation accélérée des personnes et des biens (voies rapides, échangeurs, gare, aéroports) que les moyens de transport eux-mêmes (voitures trains, trains ou avions). Mais également les grandes chaînes hôtelières aux chambres interchangeables, les supermarchés ou encore, différemment, les camps de transit prolongé où sont parqués les réfugiés de la planète. Le non-lieu est donc tout le contraire d’une demeure, d’une résidence, d’un lieu au sens commun du terme. Seul, mais semblable aux autres, l’utilisateur du non-lieu entretient avec celui-ci une relation contractuelle symbolisée par le billet de train ou d’avion, la carte présentée au péage ou même au chariot poussé dans les travées d’une grande surface. Dans ces non-lieux, on ne conquiert son anonymat qu’en fournissant la preuve de son identité – passeport, carte de crédit, chèque ou tout autre permis qui en autorise l’accès.

Attentif à l’usage des mots, relisant les lieux décrits par Châteaubriand, Baudelaire ou les « passages » parisiens de Walter Benjamin, l’ethnologue remarque que l’on peut se croiser à un carrefour alors que l’échangeur interdit toute rencontre. Si le voyageur flâne en chemin ou s’égare sur une route de traverse, le passager qui prend le TGV ou l’avion est déterminé par sa destination. Aujourd’hui, les repères de l’identité et le statut de l’histoire changent en même temps que l’organisation de l’espace terrestre. Dans ce livre, Marc Augé ouvre de nouvelles perspectives en proposant une anthropologie de la surmodernité qui nous introduit à ce que pourrait être une ethnologie de la solitude.

Criticism/Theory Softcover 135 pages Texts in French   New       EUR 23 ORDER

Henri Lefebvre, Le droit à la ville, Economica, 2009

L'urbain manifeste aujourd'hui son énormité, déconcertante pour la réflexion, l'action et même l'imagination. Sens et fin de l'industrialisation, la société urbaine se forme en se cherchant et oblige à reconsidérer la philosophie, l'art et la science qui ne peuvent éviter la confrontation avec cet objet nouveau. Ce qui oblige à concevoir une stratégie de la connaissance, inséparable de la stratégie politique. Selon quel axe penser cette stratégie du savoir ? Vers l'entrée en pratique d'un droit : le droit à la ville, à la vie urbaine, condition d'un humanisme et d'une démocratie renouvelés. 

Criticism/Theory Softcover 96 pages Texts in French   New       EUR 19 ORDER

David Harvey, Le capitalisme contre le droit à la ville. Néoliberalisme, urbanisation, résistances, Éditions Amsterdam, 2011

Que peut bien vouloir dire « droit à la ville » ? Cette interrogation est indissociable d’une multitude d’autres questions. Quelle ville voulons-nous ? Quel genre de personnes voulons-nous être ? À quelles relations sociales aspirons-nous ? Quelle vie quotidienne trouvons-nous désirable ? Quelles valeurs esthétiques défendons-nous ? Quel rapport à la nature souhaitons-nous promouvoir ? Quelles technologies jugeons-nous appropriées ? Le droit à la ville ne se réduit ainsi pas à un droit d’accès individuel aux ressources incarnées par la ville : c’est un droit à nous changer nous-mêmes en changeant la ville de façon à la rendre plus conforme à nos désirs les plus fondamentaux. C’est aussi un droit plus collectif qu’individuel, puisque, pour changer la ville, il faut nécessairement exercer un pouvoir collectif sur les processus d’urbanisation. Il importe dans cette perspective de décrire et d’analyser la manière dont, au cours de l’histoire, nous avons été façonnés et refaçonnés par un processus d’urbanisation toujours plus effréné et étendu, animé par de puissantes forces sociales et ponctué de violentes phases de restructurations urbaines par « destruction créative », ainsi que par les résistances et les révoltes que ces restructurations suscitaient. On saisira alors toute l’actualité de la thèse d’Henri Lefebvre : le processus urbain étant essentiel à la survie du capitalisme, le droit à la ville, autrement dit le contrôle collectif de l’emploi des surplus dans les processus d’urbanisation, doit devenir l’un des principaux points de focalisation des luttes politiques et de la lutte des classes. (Cet essai est une version développée et enrichie d’un article publié dans La Revue Internationale des Livres et des Idées n° 9, janvier-février 2009.)

Criticism/Theory Softcover 18 pages Texts in French   New       EUR 18 ORDER

René Schoonbrodt, Essai sur la destruction des villes et des campagnes, Pierre Mardaga, 1987

L'opinion publique explique assez spontanément la destruction du patrimoine bâti des villes et des villages par l'incompétence et le manque de goût des architectes ou encore par le laxisme sinon la corruption des responsables politiques et des fonctionnaires. (...)

Ce livre est un essai de compréhension plus globale des mécanismes réels de la production actuelle de la ville, de la campagne, des villages. (...)

La thèse centrale de l'ouvrage est que les modes de planification ont pour conséquence, et peut-être pour but, de sortir la problématique de l'aménagement de l'espace du champ politique. Cette volonté de mettre 'hors conflit' ce qui touche à la vie quotidienne et l'avenir de millions de personnes a trouvé dans le fonctionnalisme une théorie suffisamment acceptable pour justifier les pratiques de séparation des groupes sociaux et de leurs activités. (...)

Reconstruire la ville, lieu de coexistence des différences, lieu de plaisir, lieu de liberté et lieu d'accès à l'égalité, exige de s'inspirer de la tradition architecturale et de l'art traditionnel de bâtir les villes.


(extrait du quatrième de couverture)
 

Your cart contains 0 item. Check out here.
Item added to cart.